Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 12 avril 2013

Marseille, Café politique de lafautearousseau du 6 avril 2013 : L'avènement programmé de la sous-culture, par Jean-François Mattéi.

dimanche, 07 avril 2013

"Cafés pluvieux, cafés heureux !..." : plein succès pour notre Café de samedi, avec Jean-François Mattéi, à Marseille...

LAFAUTEAROUSSEAU sans inscription.jpgOn le sait, à Marseille, la pluie et le mistral "vident les rues". Pourtant, on l'avait déjà experimenté l'année dernière avec Hilaire de Crémiers, malgré un samedi après midi tempétueux et "délugeux" notre Café avait pu se tenir, alors que, vers les 15 heures, il avait presque été décidé, en accord avec le Café Simon, qu'on annulait tout, par force; finalement, le public était venu malgré tout, l'intervenant fut brillant, et le repas d'après-Café joyeux et animé (nous étions les seuls à "dîner en ville" ce soir-là, non seulement dans le Café Simon, dans tout le quartier, mais dans tout Marseille...)... 

Lire la suite

mercredi, 06 février 2013

Louis Martinez au Café actualité d'Aix-en-Provence...

Louis-Martinez Copie.jpgLes forces - car il y en a... - et les faiblesses de l'Espagne actuelle, les risques et les réels dangers qu'elle court en tant que Nation historique, les tensions et fractures profondes qu'elles connaît : c'est de tout cela qu'a parlé, brillamment, Louis Martinez hier soir, dans son intervention sur "L'Espagne invertebrée ?" (Analyse des évolutions politiques et « sociétales » de nos voisins ibériques).
Devant un public nombreux et attentif, qui devait produire un débat intéressant à la fin de l'intervention, Louis Martinez n'a pas hésité à remonter aux sources profondes des maux actuels, et à retracer, à grands traits, les principales étapes de l'histoire espagnole, dans un survol historique où se mêlaient réflexion politique, considérations culturelles, démographiques, économiques etc. Passionnant...

Samedi, ce sera, à Marseille, Alain Bourrit, qui traitera de L'Europe en échec. Quelle Europe voulons-nous ?, dans le cadre de notre Enquête sur la République.

Ainsi vont les Cafés actualité et politique de notre Fédération Royaliste Provençale.

Les prochains rendez-vous sont, pour Aix, les mardi 5 mars, 2 avril, 7 mai et 4 juin. Et, pour Marseille, après ce samedi 9 février, les samedi 9 mars, 6 avril, 11 mai et 8 juin.

Bienvenue à tous ! 

* Rappelons le dossier constitué par Lafautearousseau sur la situation de l'Espagne : 

Indépendance de la Catalogne ? Une autre Espagne devrait être possible par Jorge Soley Climent,

L’Espagne à la croisée des chemins. Espagne, où vas-tu ? » par  Pascual Albert,

Catalogne ou quand le pire n’est jamais sûr, par Louis-Joseph DELANGLADE.

mardi, 02 octobre 2012

9 Octobre : Jean Sévillia à Nice...

Cercle de Nice :  Contact : nice.royaliste@gmail.com 

mardi 9 octobre à 16h00 au Centre Universtaire Méditéranéen : conférence de Jean Sevilla autour de son livre Historiquement incorrect. 

sevillia historiquement incorrect.jpg

En France, plus que jamais, le passé s’invite dans le débat d’idées, mais sur le mode polémique. 
Qu’il s’agisse de définir l’identité nationale ou de s’interroger sur la place de la religion dans la société, que la controverse porte sur l’héritage de l’Occupation ou sur les séquelles de la décolonisation, qu’il soit question de la réforme des programmes d’histoire à l’école ou de la création d’une Maison de l’histoire de France, tout est matière à dispute. Mais la discussion est biaisée au départ, car les préjugés idéologiques, les tabous du moment et les intérêts partisans interfèrent dans le débat. 
En dix chapitres, en voici autant de grands exemples. Quelle a été vraiment la part des Arabes dans la transmission du savoir antique au Moyen Age ? L’Eglise a-t-elle fait obstacle à la science ? A qui a profité la colonisation ? La Première et la Deuxième Guerre mondiale ont-elles été menées au nom des droits de l’homme ? Quel rôle l’immigration a-t-elle joué dans la construction de la France ? Quelle est la place de l’islam dans notre histoire nationale ? 
Avec la même liberté de ton et la sûreté d’information qui avaient contribué à l’exceptionnel succès éditorial d’Historiquement correct, Jean Sévillia sort des chemins balisés par le politiquement correct.

lundi, 24 septembre 2012

Les royalistes provençaux lancent une "enquête sur la République", comme programme de leurs cafés politiques de la saison 2012 - 2013

R F.jpg

Hilaire de CREMIERS prétend que MAURRAS - royaliste dès 1898 - a choisi délibérément de mener sa très célèbre Enquête sur la Monarchie au cours de l'année 1900, de sorte qu'ainsi, elle ouvre le XXème siècle. On sait que MAURRAS aimait les signes et les symboles; l'hypothèse est donc plausible.

Au vrai, l'Enquête sur la Monarchie n'était pas, à proprement parler, un livre, mais une véritable enquête. Livre, elle ne le deviendra qu'après s'être achevée. Sa première édition est de 1901, l'année suivante. L'enquête tournait autour de la non moins célèbre interrogation : « Oui ou non, l’institution d’une monarchie traditionnelle, héréditaire, antiparlementaire et décentralisée est-elle de salut public ? ». (A noter que la formule dit déjà institution non restauration). Les dirigeants de la toute jeune Action française s'étaient d'abord tournés vers le prétendant, Philippe VIII, duc d'Orléans, alors en exil à Bruxelles, pour vérifier, auprès de ses collaborateurs, de lui-même ensuite, que leur conception de la dite monarchie et la leur concordaient. Puis, la question fut posée à toute une élite intellectuelle et patriote d'alors. Les réponses constituent le débat. Elle font l'essentiel de ce gros livre auquel MAURRAS rajoutera, ensuite, au fil des années, différents textes, tous importants.

Il faut comprendre que la question institutionnelle ainsi posée en 1900 n'est pas, alors, inactuelle; elle n'est pas irréaliste. La IIIème République, née de la défaite de 1870, dominée près de dix ans par des assemblées à majorités royalistes; réellement établie seulement dans les années 1875 - 1879, est un régime largement contesté; à la "légitimité" incertaine; longtemps menacé d'un coup d'état nationaliste; en profond divorce avec de larges fractions de l'opinion publique, notamment en raison de la querelle religieuse ... Les courants royalistes sont encore puissants. L'entreprise lancée par Maurras et ses amis dispose de sérieuses chances d'aboutir. Elle n'est pas, alors, utopique. On sait que la Grande Guerre, le conflit avec Rome, en 1926, la rupture avec les Princes, à partir de 1937, puis la seconde guerre mondiale, ont conduit à son échec.

Si la question posée par l'Enquête, en 1900, peut encore être posée, ce n'est plus, aujourd'hui, bien évidemment, dans des conditions analogues. Même si la Vème république montre, aujourd'hui, d'incontestables signes d'épuisement. Même s'il paraît clair qu'elle se délite profondément.

C'est, aujourd'hui, indirectement, par une critique approfondie de ce système que la question de la monarchie peut encore être posée, sans risque d'être déraisonnable. Dans l'ordre des choses, c'est aujourd'hui une enquête sur la République qui s'impose plutôt. Et c'est ce que l'Action française, en Provence, ce que la Fédération Royaliste Provençale a choisi de commencer à faire,  dans le cadre de ses prochains cafés politiques de la saison 2012 - 2013, à MARSEILLE.

Sans prétendre épuiser le sujet, les royalistes marseillais ont choisi, pour cette année, le programme que nous publions à la suite de cette note. Neufs thèmes d'une brûlante actualité qui, tous, dans la tradition de l'Action française, actualisée, posent la question de la capacité de la République à servir la France.

Rappelons que ces cafés politiques sont enregistrés en vidéo et largement diffusés, ensuite, sur le blog de la FRP, comme ici, sur Lafautearousseau.

Cafés Politiques de Lafautearousseau

Marseille - Saison 2012 - 2013

 ENQUÊTE SUR LA REPUBLIQUE 

  L’idéologie de la République Française est-elle encore vivante ?

  Ils ont tué l’Histoire ! Qui et pourquoi ?

  Immigration ou invasion ? La République, échec et mat ? 

  L’Education Nationale, un désastre programmé ?

  Dans la crise, la République est-elle capable de défendre la France ?

  L’avènement programmé de la sous-culture ? 

  La République contre la véritable Europe !

  Notre politique étrangère sert-elle les intérêts de la France ?

  Sommes-nous confamnés à être anti-modernes ?

 Cette "Enquête sur la République" débutera le samedi 20 octobre. 

Premier thème en forme de question : "L'idéologie de la République française est-elle encore vivante ?". Invité : Gérard LECLERC.

(Neuf Cafés dans l'année, le samedi, à 18 h 30, Café Simon, 28 cours Honoré d'Estienne d'Orves, 13001 - Carré Thiars - Possibilité de dîner sur place, après le Café.

Renseignements : 06 08 31 54 97.     

samedi, 22 septembre 2012

Premiers Cafés de la Saison 2012/2013 : Mardi 2 octobre, Aix; samedi 20 octobre, Marseille...

LAFAUTEAROUSSEAU sans inscription.jpgLe Café Actualités d'Aix : reprise de la saison des Cafés le mardi 2 octobre : "Les réseaux d’influence et la crise (Mondialisme-Trilatérale-Bilderberg)", par  Antoine de Crémiers.
(Renseignements : 06.16.69.74.85). Puis les 6 novembre, 4 décembre, mercredi 2 ou mardi 8 janvier, 5 février, 5 mars, 2 avril, 7 mai et 4 juin.

(Neuf Cafés dans l'année, chaque premier mardi du mois, à 18h45, Café Le Festival, 67 bis rue Espariat (en bas du Cours Mirabeau, en face de la Rotonde). Renseignements: 06 16 69 74 85.)  

Le Café Politique de Marseille : reprise de la saison des Cafés le mois prochain, précisément le samedi 20 octobre. Les neuf Cafés de cette année auront un sujet central qui leur servira de fil conducteur et a été défini en raison de la situation politique dégradée et du délitement du Régime. Ce sera : Enquête sur la République. Réflexion qui abordera les grandes questions cruciales pour notre pays, lesquelles seront traitées par des intervenants invités, pour chaque domaine particulier, en raison de leur compétence et de leur propre spécialité. Cette "Enquête sur la République" débutera donc le samedi 20 octobre. Premier thème en forme de question : "L'idéologie de la République française est-elle encore vivante ?". Invité : Gérard LECLERC.

(Neuf Cafés dans l'année, le samedi, à 18 h 30, Café Simon, 28 cours Honoré d'Estienne d'Orves, 13001 (Carré Thiars). Possibilité de rester sur place, après le Café, pour dîner ensemble... Renseignements : 06 08 31 54 97.)         

mercredi, 12 septembre 2012

Aix, Marseille, Toulon, Nice : Reprise des Cafés Actualités, Politiques et Histoire....

LAFAUTEAROUSSEAU sans inscription.jpg        Le premier Café Actualité aura lieu à Aix le mardi 2 Octobre. (Renseignements : 06.16.69.74.85. Neuf Cafés dans l'année, chaque premier mardi du mois, à 18h45, Café Le Festival, 67 bis rue Espariat (en bas du Cours Mirabeau, en face de la Rotonde). Renseignements: 06 16 69 74 85.)

        A Marseille, le permier Café politique, avec Gérard Leclerc, aura lieu le samedi 13 octobre. Il y aura, cette année, un thème central pour les neuf Cafés, qui servira donc de fil conducteur à notre réflexion, et que chaque intervenant abordera et développera selon sa propre spécialité... : Enquête sur la République; l'idéologie de la République française est-elle encore vivante ?...

      (Renseignements : 06 08 31 54 97. Neuf Cafés dans l'année, le samedi, à 18 h 30, Café Simon, 28 cours Honoré d'Estienne d'Orves, 13001 (Carré Thiars). Possibilité de rester sur place, après le Café, pour dîner ensemble...).  

        Pour Toulon ( Cafehistoiredetoulon@gmail.com ), qui poursuivra sa série de Cafés Histoire consacrée à Illusions du Pogrès et pour Nice ( Contact : nice.royaliste@gmail.com ), les renseignements seront donnés dès que possible...        

lundi, 03 septembre 2012

Mardi, mercredi et jeudi : le récit, la vidéo et nos commentaires sur la journée d'hommage à Charles Maurras, "chez lui", dans sa ville et dans son jardin....

       Disons-le tout de suite : une aussi belle journée, aussi parfaitement maîtrisée et 'tenue" de bout en bout, et qui a procuré un contentement aussi vif qu'unanime chez les participants, cela ne s'organise pas en un jour : il a fallu, pour atteindre ce beau résultat, de longues semaines, et même de longs mois, à Nicole Maurras, à Dominique Paoli, à Philippe Kaminski, c'est-à-dire à l'A.A.M.C.P. (Association des Amis de la Maison du Chemin de Paradis).

       Dominique Paoli a eu l'amabilité de remercier la FRP (Fédération Royaliste Provençale) et ses responsables pour leur contribution au succès de cette journée. Les Provençaux, en effet, ont été fiers et heureux de l'assister, à chaque fois qu'elle les a sollicités, et de l'aider - elle-même ou Nicole Maurras - dans la mesure de leurs moyens. 

        C'est donc d'abord, et surtout, à Nicole Maurras et à Dominique Paoli que doivent s'adresser les félicitations et les remerciements, et même la gratitude, pour nous avoir offert une si belle journée d'amitié, qui fut - on va le voir - et pour copier le mot de Proust, "une cure d'altitude mentale"... 

    12C -.jpg

 (Rappel : pour découvrir le Jardin de Charles Maurras, au Chemin de Paradis, nous vous proposons cet album de 95 photos, paru dans Lafautearousseau : Une visite chez Charles Maurras)