Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 14 mai 2006

IL MANQUE À LA FRANCE UNE PENSÉE POLITIQUE SOLIDE, GLOBALE ET COHÉRENTE

Dans un numéro récent du Figaro, un analyste politique bien connu dresse le constat suivant:
« En somme, l'Etat est nu, mais il ne le sait pas; la classe politique, réfugiée dans ses palais du XVIII ème siècle et dans deux arrondissements de Paris, assistée d'une haute fonction publique à son image, fort peu représentative, plus que jamais occupée à ses querelles internes, a pour principal objectif sa propre survie. Pendant ce temps, la France - réelle - brûle. »

. Crise de régime, crise de légitimité, crise de société, crise de civilisation: croit-on que de si graves problèmes se résoudront simplement avec de bonnes intentions et des idées floues ? Sans une réflexion approfondie sur les conditions politiques, institutionnelles et intellectuelles d'un réel redressement national?


. Une VI ème république? De “bonnes élections”, que les suivantes viendraient vite annuler, les Français s'étant habitués au jeu des “alternances” systématiques? Est-ce que ce sont des réponses à la hauteur des défis actuels?
. Dès le début du XX ème siècle, les royalistes - l'école d'Action française - ont analysé cette situation de rupture entre Pays Réel et Pays Légal. Elle est aujourd'hui dramatiquement consommée.
. Le très riche capital de réflexion et d'expérience politiques que les royalistes français ont accumulé depuis, doit être utilisé, actualisé et mis au service de la France.

. La France n'a pas besoin d'un X ème replâtrage du système actuel. D'ailleurs, aujourd'hui, sa légitimité n'est plus reconnue. Les Français ne doivent pas être appelés à de nouvelles aventures - et illusions - électorales; à la recherche vaine d'un nouveau politicien providentiel.
. La France doit être appelée à une réflexion sérieuse, cohérente, globale, sur ses institutions, sur son identité de peuple de civilisation chrétienne et européenne et sur les conditions politiques et sociales de sa survie.
. La situation réclame des perspectives claires, une pensée politique qui aille au fond des choses. Nous osons croire que notre projet national royal - même si sa réalisation semble difficile - est l'unique voie réaliste pour sortir du chaos destructeur que nous subissons.

Les commentaires sont fermés.