Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 01 novembre 2006

LES INCENDIAIRES DE MARSEILLE

Il semble s'avérer que l'incendie d'un bus à Marseille qui a fait une victime gravement brûlée était l'œuvre d'un groupe de jeunes écervelés d'origine immigrée vivant dans le quarter où les faits se sont produits. medium_essence.5.jpg
Depuis plusieurs semaines, les médias étaient saturés de reportages et de d'articles sur l'anniversaire des émeutes des banlieues parisiennes.
Il ne faut pas s'étonner que des esprits faibles mais violents aient franchi le pas de la bêtise.


Ne tombons donc pas dans l’erreur de certains politiciens qui se contentent de réclamer une répression accentuée, même si, à l’évidence, celle-ci s’impose aujourd’hui.
Les responsables de l'Etat doivent cesser de mentir aux Français et aux immigrés en laissant croire qu'il n'existe pas de problème d'intégration, que les immigrés vivant sur notre sol ne sont pas tenus au respect des règles et conditions de l’identité nationale et qu’enfin notre pays peut accueillir un flot ininterrompu d'étrangers. Même si beaucoup se félicitent du "modèle marseillais" qui a effectivement empêché une flambée à la "9-3", la tranquillité reste fragile, émaillée de multiples incidents et incivilités de plus en plus graves.
Mais peut-on réellement attendre que ces vérités soient dites et que les véritables réformes soient entreprises alors que le monde politique ne songe qu'aux prochaines élections et que, pour lui, ses vrais combats sont surtout internes ?

Les commentaires sont fermés.