Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 28 octobre 2007

LA VISION SOCIALISTE DE LA DÉMOCRATIE

François HOLLANDE vient de le confirmer : les socialistes "ne s'opposeront pas" à la ratification du nouveau traité sur les institutions européennes, car il faut que "l'Europe sorte de l'impasse".

Ils ne s’opposeront ni au fond (l’accord de Lisbonne qui reprend 90% de l’ancien projet de Constitution européenne ) ni sur la forme (un vote par le Parlement au lieu d’un référendum). Si la majorité des membres du P.S. avait, lors de scrutins internes, approuvé la défunte « Constitution », c’est bien ce parti, et tout particulièrement son premier secrétaire, qui avait insisté auprès de Jacques CHIRAC pour l’organisation d’un référendum, procédure alors qualifiée de « démocratique ».Mais la démocratie s’efface quand l’intérêt partisan est en cause. Un référendum provoquerait de nouvelles divisions au sein d’un parti socialiste désorienté depuis l’élection présidentielle. Il est plus important pour les éléphants de sauver leur meute que la France. Un référendum est pourtant la procédure demandée par 63% des Français, d’après un sondage Louis Harris. Les socialistes se moulent finalement dans la logique de l’idée de Jean MONNET qui voulait faire l’Europe contre les nations jugées responsables des guerres et sans les peuples.

dimanche, 21 octobre 2007

LA GUY-MOQUETERIE EN DIFFICULTÉ

L’idée de faire lire la lettre d’adieu de Guy MÔQUET dans les lycées avait été bien accueillie mais, l’échéance arrivant (elle doit être lue lundi 22 octobre), les critiques deviennent plus nombreuses.

4fa43392cb28cc1f22f07da6887b5ddf.jpg

Lire la suite

jeudi, 18 octobre 2007

LIRE POUR COMPRENDRE

Sommaire du N° 56 (OCTOBRE 2007) de "POLITIQUE MAGAZINE"

8d2b1d26335b95298872cd14a07d781e.jpg

L'ÉDITORIAL: Maîtriser l’immigration?

FRANCE
Paris 2008, la droite à la peine Philippe Estissac
ANALYSE POLITIQUE 2008: l’épreuve Hilaire de Crémiers
COTE CUISINE Dans les coulisses des ministères Jean de La Faverie
DANS LES LIVRES L’Histoire bainvillienne d’Hubert Védrine Yvan Blot

SOCIÉTÉ
LA CHRONIQUE JUDICIAIRE de Jacques Trémolet de Villers Qui tient le sceptre?
EN BREF Enseignement catholique Sixtine Bouteiller
REFORMES Régimes spéciaux, des privilèges hors de saison Henri Vergennes

MONDE
CONJONCTURE La Belgique malade de sa classe politique Gilles Varange
REPÈRES ACTUALITÉ Mohamed VI, le dernier rempart Louis Durtal

ÉCONOMIE
ZOOM, ACTUALITÉ Christian Wagner
ANALYSE France: au chevet de la croissance C.W.
MARCHÉS FINANCIERS Henri Tessier
ENTREPRISES Air France-KLM, une belle envolée C.W


CIVILISATION
PORTRAIT Maurice G. Dantec Benoît Gousseau
LETTRES B.G.
LA CAUSERIE LITTÉRAIRE Geneviève Dormann Philippe Sénart
LIRE Madeleine Gauthier, Mathilde Morillon, S.B.
AVEC OU SANS SUCRE Il faut relire les mémorialistes Léon Francœur
IDÉES Joseph de Maistre Jean-Baptiste d'Albaret, Xavier Walter, H.de.C.
HISTOIRE Yves-Henri Allard, H.de.C.
EXPOSITIONS Les jardins secrets d'Archimboldo Raphaël de Gislain
Le réalisme en question Alexis-Louis Lardhy
Fantin-Latour, de la réalité... Donatella Micault
PATRIMOINE J.B.d'A.

CULTURE
IMAGES L’ennemi intime B.G.
THÉÂTRE Bruno-Stéphane Chambon, M.G., B.G.
MUSIQUE Théodore Dubois Damien Top
ART DE VIVRE
CROQUE NOTES Philippe de Morgny
LE CIGARE DU MOIS B.G.
LES BONNES TABLES DE PHILIPPE DE MORGNY
LE COIN DU CHINEUR J.B.d'A.
Rédaction et administration: 7 rue Constance - 75018 Paris Téléphone: 01-42-57-43-22
1 an: 58 € étudiants et chômeurs: 29 €

Si vous ne connaissez pas "POLITIQUE MAGAZINE", nous pouvons vous envoyer un specimen d'un autre mois. Demandez-le à: fedroyprov@club-internet.fr

mercredi, 17 octobre 2007

Un Prince soucieux des questions environnementales

L’attribution du Prix Nobel de la Paix à l’ex-vice-président américain Al GORE récompense une très bonne campagne 8f8467ab71cc543d041b6ac421bf2eb6.jpgmédiatique mais qui ne va pas très loin. Il est important de préciser la notion d’écologie et de réfléchir aux conditions d’une politique écologique.
Dans un article publié sur le site de la Restauration Nationale, P. Courcoural a résumé la position du duc de Vendôme sur ce problème.

Lire la suite

vendredi, 12 octobre 2007

LE DAUPHIN EN DAUPHINÉ

Du 18 au 21 octobre, le Prince Jean de France sera l’hôte de Grenoble et de sa région.
1e8b965f70444dfd198de3c52cd23d05.jpg
Cette visite du Dauphiné lui permettra d’aller au-devant du pays réel en rencontrant:
- Le monde économique avec ses entrepreneurs, ses entreprises, ses chercheurs, ses laboratoires et ses pôles de compétitivité.
- Le monde politique et culturel avec visites à des élus dans leurs mairies, visite de monuments, et réception au château de Vizille organisée par le Conseil général.
- Le monde combattant avec une journée de visite du Vercors, notamment au village-martyr de Vassieux, et un hommage rendu aux résistants et aux victimes de 1944.
Un dîner de gala aura lieu samedi 20 au Château de la Commanderie à Eybens.f22cae760a72e06b46266601788c151b.jpg
En fin de séjour, le dimanche 21, le Prince manifestera son attachement à l’Eglise et à la Famille en assistant à une messe à 10 h 30 en la cathédrale Notre-Dame et en participant à un déjeuner pique-nique ouvert à tous au château de Serviantin, à Biviers, chez M. et Mme Jacquemont à 12 h 30.
Pour toute précision, appeler:
le 06-78-61-98-63 ou le 06-87-45-78-20.

LA PALUD DANS L'ATTENTE

Les paroissiens de la Palud à Marseille ont vivement manifesté leur inquiétude au sujet du départ du Père GREGOIRE. Rappelons que ce prêtre courageux n'a pas du tout été chassé de l'église où Mgr PANAFIEU l'avait installé. Simplement, il ne peut plus physiquement suffire à la tâche.
Maintenant, l'Archevêché a vu l'importance de l'attachement de nombreuses familles à la messe tridentine et doit comprendre que son idée de "prêtres tournants" n'est pas bonne. Chacun attend une solution permettant le retour à la paix liturgique dans le diocèse.

mercredi, 10 octobre 2007

la basilique de Reims a 1000 ans : quelle signification pour la France ?

8262a1879efe812d806ff6b0bfb23294.jpgAUCUNE si l'on en juge par l'echo entièrement nul de la célébration du millénaire dans les medias français : aucun article sur cet événement culturel majeur ! Les seuls à s'y pencher sont des membres de la blogosphère catholique (exemple ici).

Pourtant, ce lieu de mémoire est un élément essentiel de l'identité française, là où le sacre a été donné à des dizaines de rois de France, ayant oeuvré pour la construction et le renforcement de la nation française.

Ce manque d'intérêt prouve l'immense vide à combler dans les esprits pour donner une réelle identité aux membres de la nation (préalable à tout discussion sur le bien commun) ; mais cela montre aussi la vacuité des décisions prises par l'actuel gouvernement qui parle d'identité par le biais d'un ministère (celui de l'immigration - sic !) et d'un projet de loi sur l'immigration. Que vaut cela sans le souvenir du passé, sans l'évocation d'où l'on vient ? La monarchie est exclue de l'actualité alors qu'elle est le pilier de l'identité nationale… La France a-t-elle les medias et le gouvernement qu'elle mérite ?

P. S. : Patrice de PLUNKETT souligne le devoir d'espoir de ce millénaire.

Article écrit par Franfil

lundi, 08 octobre 2007

DEUX RÉUNIONS IMPORTANTES POUR COMMENCER L'ANNÉE

-ROQUEVAIRE ET MARTIGUES:
Très agréable après-midi, samedi 29 septembre, avec d’abord un petit hommage sur le caveau familial des MAURRAS à Roquevaire, puis avec une visite très enrichissante dans le Chemin de Paradis à Martigues. François DAVIN expliqua brillamment tout le sens des éléments du jardin conçu par le maître de l’Action Française. Remercions aussi le docteur NAVARRANNE pour sa participation active.
Les nombreux participants, certains venant de Toulon et Nice, apprécièrent également l’ambiance chaleureuse et militante de l’apéritif pris dans le vieux Martigues.

b5d52fa57e4751de80cb2bb474478d78.jpg

-AIX-EN-PROVENCE:
Reprise à Aix-en-Provence du « CAFÉ ACTUALITÉ » (chaque 1er mardi du mois au café Festival, en bas du cours Mirabeau)
Mardi 2 octobre, Michel MASSON, directeur de la revue “L’Escritoire”, a parlé du Travail, nature, vertus et rôle du travail, passé de la glorification à l'époque de la lutte des classes à la dévaluation d'aujourd'hui, mais notion que Sarkozy dit vouloir remettre à l’honneur.
Les différents sens et expressions au cours des siècles furent évoqués
Michel MASSON résume lui-même: Travailler plus pour « être » plus.
Le débat a par ailleurs conduit les participants à des discussions sur des questions très actuelles, en particulier autour du rôle et du poids des syndicats.
Rendez-vous prochain: mardi 6 novembre. Renseignements: 06-16-69-74-85.