Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 04 février 2008

FRANÇOIS FILLON EST-IL ROYALISTE?

Ce serait aller vite en besogne. Mais le premier ministre a fourni une réponse très étonnante au journaliste du "Dauphiné Libéré" (édition du 3 février) qui lui demandait si une défaite de la majorité aux prochaines élections municipales serait une sanction du pouvoir exécutif:

"en toute hypothèse, on ne gouverne pas sérieusement la France en changeant de cap tous les 9 mois. Le drame de notre pays, c'est l'absence de continuité politique."

Mais comment avoir la continuité quand les élections se succèdent et que les mandats obtenus sont considérés comme des marchepieds pour diriger le pays?

Les commentaires sont fermés.