Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 22 février 2008

A propos du Grand Littoral: colères et inquiétudes

Les employés de Carrefour Grand Littoral à Marseille ont mis fin à leur grève le 17 février, après un conflit de seize jours. L'accord signé avec la direction par la seule CFDT donne la possibilité de travailler deux à trois heures hebdomadaires supplémentaires pour les employés à temps partiel qui le désirent, et le ticket restaurant passe de 3,05 à 3,50 euros. Des résultats finalement dérisoires pour des caissières payées moins de 1.000 euros par mois.


Bien sûr, il est facile et démagogique de comparer ces salaires aux profits énormes réalisés par les grandes sociétés (12,2 milliards pour Total). Mais il est certain que deux siècles de république n'ont pas réduit les inégalités.
Pendant ce temps, l'inflation se fait sentir et les menaces de fermetures d'entreprises se multiplient.
Où sont donc passées les promesses de Sarkozy, le candidat du pouvoir d'achat?172e3e4d211b2728f11814f76941ac5b.jpg
Dans le même cimetière où se trouvent celles de tous les autres politiciens. Tous les hommes politiques français font des promesses pour être élus et s'aperçoivent ensuite que les "caisses sont vides". Le salut ne vient pas des hommes de partis.

Les commentaires sont fermés.