Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 22 avril 2008

L'affaire du "Ponant": piraterie ancienne et actuelle

Quelques saines vérités historiques sont rappelées par le professeur Jean CHELINI, fondateur de l'Institut d'Histoire et de droit canon, dans un "Point de vue" publié par "La Provence" de dimanche 20 avril. Le titre en est "Le retour des Barbaresques".

L'attaque du"Ponant" par des pirates au large de la Somalie nous rappelle brutalement qu'à l’intérieur des pays où le pouvoir politique vacille, les brigands coupent les routes et les pirates infestent les côtes.

Lire la suite

lundi, 21 avril 2008

Le modèle monarchique français

Pour ne pas oublier les racines chrétiennes de notre culture, le professeur Henri PRABIS, agrégé de l'Université, poursuit un cycle de conférences sur "les grands saints fondateurs et défenseurs de l'Europe".
Samedi 26 avril 2008, de 10h30 à 11h30, il présentera: "LA MONARCHIE FRANÇAISE, MODÈLE EUROPÉEN (Ste Clotilde - St Louis, roi de France – Ste Jeanne d’Arc)".
Les réunions ont lieu au couvent des Dominicains de Marseille (35 rue Edmond Rostand, 13006) (métro Castellane). Entrée par le 30 rue Ste Victoire.
Le programme de l'année en cours est disponible sur le site du couvent.
Les conférences de l'an dernier étaient consacrées aux "Saints de France" et elles ont été enregistrées sur fichier mp3. Vous pouvez ainsi entendre "Fils de St Louis, montez au ciel", consacré aux martyrs de la Révolution Française.
podcast

754722667.jpg

dimanche, 20 avril 2008

Quand Sarkozy demande de la discipline, le PS l'emporte à Marseille

L'élection du socialiste Eugène CASELLI à la présidence de la CUMPM (Communauté urbaine de Marseille Provence Métropole), qui regroupe Marseille et dix-sept communes voisines, a été un véritable coup de théâtre. Le poste avait été promis par Jean-Claude GAUDIN à Renaud MUSELIER, désigné comme dauphin du maire de Marseille depuis plusieurs années. La droite disposait en principe d'une bonne majorité avec 89 voix contre 68 à la gauche. Or, le vote a donné 79 à CASELLI et 77 à MUSELIER, et un bulletin blanc. Douze conseillers communautaires ont donc voté pour le camp adverse. Mais peut-on vraiment parler de "camp" et "d'adversaires"?

Lire la suite

samedi, 19 avril 2008

LOURDES EN PROVENCE

1330302680.jpg

Alors que, trop souvent, les catholiques n'osent plus se montrer fiers de leur foi, de leur tradition et de leurs saints, l'événement qui se prépare dans les Hautes-Alpes est particulièrement exceptionnel. Le 4 mai prochain, Mgr di FALCO reconnaîtra officiellement, à Notre-Dame du Laus, les apparitions de la Vierge à la bergère Benoîte RANCUREL à partir de mai 1664. "La Provence" du 14 avril a rappelé l'importance de ce sanctuaire. Cette reconnaissance est la première en France depuis celles de Lourdes, voici un siècle et demi. Elle a lieu grâce au dynamisme de l'évêque de Gap-Embrun et malgré la polémique suscitée l'an dernier par quelques laïcards.
Pour cette occasion, de nombreuses cérémonies sont prévues. Le 2 et le 3 mai, un colloque qui se terminera par les interventions du docteur RUFO et de Marek HALTER. Dimanche 4 mai, la messe et la proclamation du décret de reconnaissance seront retransmises en direct sur France 2 dans le cadre du "Jour du Seigneur". Tous les renseignements se trouvent sur le site du Laus et sur celui du diocèse.

jeudi, 17 avril 2008

L'importance du Kosovo

Le prochain rendez-vous mensuel de “CAFÉ ACTUALITÉ” aura lieu mardi 6 mai à 18 h 45.
sur le thème: 1050951562.jpg
"KOSOVO: LE NOUVEL ORDRE MONDIAL CONTRE L’EUROPE"
par Jacques SAINT-PIERRE,
professeur d’Histoire
La réunion a lieu à Aix-en-Provence, au Café “Le Festival”, en bas du Cours Mirabeau (salle du premier étage).
Nous comptons sur votre participation.

dimanche, 13 avril 2008

A Frigolet pour en savoir plus sur Maurras

Le bimestriel "Le Petit Messager" est le bulletin de l'abbaye St Michel de Frigolet (près de Tarascon).1337884881.jpg
Son dernier numéro contient deux pages sur Mgr PENON. Avant d'être évêque de Moulins et de de terminer ses jours à Frigolet, il fut professeur au Collège d'Aix où il eut comme élève le jeune Charles MAURRAS. Il l'aida à surmonter sa surdité et l'incita à s'établir à Paris. Son influence fut donc importante.
La correspondance entre ces deux personnages dura de 1883 à 1928. Elle vient d'être récemment éditée par Axel TISSERAND qui présentera "La relation de toute une vie entre Mgr PENON et Charles MAURRAS" le SAMEDI 6 SEPTEMBRE 2008, à 15 heures, à l'Abbaye de Frigolet.



samedi, 12 avril 2008

Adieu Fabrice!

54393534.jpgLe royalisme vient de perdre un fidèle serviteur en la personne de Fabrice O'Driscoll.
Né en 1949, Fabrice O'DRISCOLL a milité à l'Union Royaliste Provençale où il fut responsable des étudiants et lycéens du Var. Il participa à différentes associations comme la NAF et le MRF, toujours avec le désir de faire connaître les idées royalistes et la personne du Comte de Paris. Docteur en histoire contemporaine, diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques d'Aix-en-Provence, président de l'institut Français de Micropatrologie, il était spécialiste des micro-Etats et présenta son ouvrage au Rassemblement des Baux de 2000. Se sachant condamné par la maladie, il avait tenu voici trois mois à renouveler son adhésion à la Fédération Royaliste Provençale.
Ses obsèques ont eu lieu vendredi 4 avril à l'église de Bandol, en présence de Jean GUGLIOTTA, président de la F.R.P., de Marc Van de Sande (des Manants du Roi), d'Antoine de CRÉMIERS et de plusieurs compagnons provençaux.
La F.R.P. adresse ses condoléances à toute la famille de Fabrice.

vendredi, 11 avril 2008

Un prince dans l'arêne électorale

Emmanuel-Philibert de Savoie, petit-fils de Humbert II, dernier roi d'Italie, conduit la liste de son mouvement "Valeurs et Futur" aux élections du 13 et du 14 avril pour les sièges ouverts aux Italiens vivant à l'étranger.
112388950.jpg"J'ai vécu trente et un ans sans pouvoir aller dans mon Italie, qui se résumait donc à ce que m'en disaient les Italiens en exil. C'est pour cela que mon premier engagement est pour eux, ces victimes de l'oubli", a commenté le prince sous les lambris de l'hôtel de ville de Charleroi.
Chassés d'Italie en 1946, les membres de la maison royale n'ont pu y retourner qu'en 2002.
"Valeurs et Futur" se décrit sur son site internet comme un "mouvement d'opinion" qui défend "les traditions régionales et la culture nationale, la famille, les racines chrétiennes" et veut concrétiser les "droits des citoyens": logement, travail, sécurité, justice, santé.
"Dans mon milieu, il y a eu quelques oppositions (à ma candidature) car on dit que la monarchie doit être "super partes" (au-delà des partis), mais aujourd'hui nous sommes en 2008 et on ne peut pas vivre en se disant "comme c'était bien avant 1946". Il faut regarder vers l'avenir sans oublier le passé", a-t-il souligné.