Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 11 mai 2008

"L'Escritoire", une revue indispensable

"L'Escritoire" a publié son centième numéro qui n'en est pas un. Il porte le numéro 67 mais c'est le soixante-septième de la deuxième période, qui a succédé à la première période, laquelle avait débuté en 1974 et avait comporté 33 parutions.
Cette revue trimestrielle éditée en Provence et rédigée surtout par des Méridionaux a pour volonté “d’exercer joyeusement notre droit d’inventaire sur la modernité, sans pour autant céder au dandysme du désespoir, mais avec la conviction que l’avenir reste ouvert à ceux qui conjuguent le pessimisme de l’intelligence et l’optimisme de la volonté”.
Dans ce très riche dernier numéro, on peut extraire notamment les articles suivants:


1066156911.jpg- L'éditorial de Michel MASSON revient sur la "politique de civilisation" évoquée par Nicolas SARKOZY et demande: "pourquoi ne pas saisir cette occasion inespérée de réhabiliter dans sa véritable dimension ce mot-clef - clé de voûte - de civilisation?". Cette idée est accompagnée d'un dossier sur "La fonction civilisationnelle".
- Antoine de CRÉMIERS continue à expliquer que nous vivons "une rupture radicale de civilisation basculant dans un monde étranger à ce que tous les hommes qui nous ont précédés ont pu connaître": la postmodernité. Or, "la seule institution - aussi malade soit-elle - qui reste susceptible de protéger, sauver la vie, l'homme, la nature, c'est l'Eglise catholique." Mais cette Eglise connaît une totale contradiction entre "ses membres, évêques compris, qui renoncent à toute prétention publique à la Vérité, au nom du pluralisme célébré" et "le magistère romain qui maintient à temps et contre-temps des positions irrecevables par la société."
- A l'occasion du cinquantième anniversaire de son prix Nobel de littérature, la revue donne à lire des textes méconnus d'Albert CAMUS, tirés de "Chroniques algériennes" et de "Le premier homme".
- Un texte d'Annie LAURENT demande "Comment répondre au défi de l'islam?" et conclue: "il faut remettre les valeurs chrétiennes au centre du projet européen".
- Nicolas PORTIER poursuit ses "Réflexions sur la nature de l'Etat en France et en Occident".
- Dénonçant les sources historiques du politiquement correct, Pierre GOURINARD étudie en Afrique du Nord "Le monde berbère jusqu'à Rome".
- Michel MICHEL réfléchit aux phases de la prise du pouvoir pour arriver à "La solution monarchique". Dans ce numéro, il passe en revue "l'Appareil et les organisations" et la prise de pouvoirs institutionnels et sociaux" avec des courroies de transmission.
- Georges LEROY fournit de très nombreuses notes de lecture permettant de connaître tout ce qui est important parmi les derniers livres parus.

Une revue à lire et à méditer.
Un spécimen peut être obtenu sur simple demande à: reseau-regain@orange.fr

Les commentaires sont fermés.