Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 29 avril 2010

Mardi 4 Mai: Café politique d'Aix-en-Provence....

  

crise 1.jpg

          Le prochain Café Actualité d'Aix-en-Provence aura lieu le mardi 4 mai  2010 à 18 h 45 au Café "Le Festival", en bas du Cours Mirabeau (salle du premier étage) sur le thème:

            CRISE FINANCIÈRE... FAILLITE DES DÉMOCRATIES!

            Dans la crise financière actuelle, les démocraties montrent de plus en plus leur incapacité. La démocratie n'a pas empêché la Grèce de publier longtemps des chiffres faux. L'Allemagne attend ses élections régionales pour prendre une décision pour aider les Grecs. Les 
gouvernements élus s'inclinent devant les décisions des agences de notation. La démocratie peut-elle servir à protéger les citoyens?

            Exposé suivi de questions et d'un débat animé par Antoine de CRÉMIERS.

            Entrée libre. Participation sous forme d'une consommation.

            Les Cafés Actualités Aixois ont lieu le premier mardi de chaque mois.
crise.jpg

dimanche, 18 avril 2010

Samedi 8 mai: fête de Jeanne d'Arc.....

            Sachez d'ores et déjà que, le samedi 8, un dépôt de gerbe aura lieu à Marseille, suivi -pour celles et ceux qui le souhaitent et le peuvent, d'un pôt amical, voire d'un repas en commun.....

            Des informations plus précises suivront....

JEANNE D'ARC 1.jpg

samedi, 17 avril 2010

Actualité de la pensée d'Action française, par Pierre de Meuse

            Au titre des conférences-vidéo que nous publions en ce moment, celle-ci figurera parmi les plus marquantes, les plus intéressantes.

Récemment, dans l’admirable conférence que nous avons mise en ligne il y a quelques jours, Pierre BOUTANG créditait MAURRAS d’avoir eu raison en posant les nations comme restant le fait politique majeur de notre temps.

Ici, Pierre de MEUSE* reconnaît le même succès, la même pertinence à sa critique de la démocratie idéologique.

Ceux qui s’intéressent à la politique et à notre royalisme en profondeur, non à leur folklore, écouteront avec bonheur cette réflexion critique** sur l’héritage maurrassien.

« Autrefois, il y avait l’Action française » et, même si ses succès et ses échecs doivent être passés au crible de l’analyse et de l’expérience, ce que fait, ici, Pierre de MEUSE, de façon, d’ailleurs, très maurrassienne, elle fut une grande voix, une grande œuvre de salut national, dont un équivalent manque cruellement à notre triste aujourd’hui. 

On peut discuter à l’infini sur les voies et moyens – du moins ceux qui sont raisonnables et sérieux – de faire avancer notre royalisme, si « improbable » que soit aujourd’hui son aboutissement. Mais, d’un autre côté, l’effondrement du « système » apparaît, aujourd’hui, tel que l’on aperçoit tout aussi mal les perspectives de sa survie.

Depuis sa jeunesse, Pierre de MEUSE appartient à « la grande maison », à la famille de ceux qui, même aujourd’hui – se sentent, se reconnaissent, profondément, héritiers, au moins dans sa partie pérenne, de l’Action française. Même si ce doit être, comme il est naturel, sous bénéfice d’inventaire.

On n’est pas obligé d’adhérer à toutes ses analyses, à toutes ses conclusions. Simplement, nous partageons le même royalisme. Et selon l’expression de Pierre BOUTANG, modeste, lucide, mais non sans espérance, simplement le même royalisme, « non encore abouti ». 

 

 

mardi, 06 avril 2010

Pierre BOUTANG - L'horizon politique : Le Prince chrétien

          Ceux qui écouteront la conférence que nous publions aujourd’hui – qui a été prononcée, à Marseille, le 31 mars 1988 - y trouveront ou y retrouveront la personnalité de Pierre BOUTANG dans sa totalité.

          Normalien, agrégé de philosophie à 20 ans, grand métaphysicien, universitaire, il terminera sa carrière - interrompue par la guerre et les conséquences qui s’en suivirent pour lui, notamment à raison de sa fidélité à Charles MAURRAS – comme professeur émérite à la Sorbonne, titulaire de la chaire de métaphysique, où, malgré les turbulences nées du sectarisme de l’intelligentsia de gauche, il succédait à LEVINAS, qui, d’ailleurs, s’en félicitait.

          Pierre BOUTANG, c’est aussi le jeune lecteur de l’Action française quotidienne, le militant royaliste, le collaborateur et l’ami de Charles MAURRAS, qu’il remplaça, parfois, à la Revue de Presse du quotidien, alors qu’il avait vingt-quatre ans … Qu’il retrouva, ensuite, après le désastre de l’année 40, pour de longs entretiens, dans les dernières années de sa vie.

          Pierre BOUTANG, c’est le commentateur érudit et profond de Charles MAURRAS et le royaliste à l’espérance raisonnable, toujours maintenue, toujours renaissante d’époque en époque. 

          Cette conférence se situe à la veille de l’élection présidentielle de 1988 et BOUTANG indique : « Tout le monde s’occupe justement de ce qui n’est pas mon souci ». Son souci, c’est l’horizon du prince chrétien, né pour unir, non pour diviser. Il le désigne, déjà. Le prince chrétien s’incarne dans la personne du prince Jean de France qu’il décrit – déjà – avec une précision remarquable, sous les traits que nous lui connaissons aujourd’hui.

          Par bien des côtés, cette admirable conférence – non préparée, dit-il – reste d’une remarquable actualité. Qu’il s’agisse des évolutions qui peuvent nous paraître positives, comme des illusions, des « risques majeurs » que court notre société nationale et, d’ailleurs, aussi, européenne.

                                             Pierre BOUTANG L'horizon politique Le Prince chrétien from Paul Leonetti on Vimeo.

jeudi, 01 avril 2010

“FIN DES RÉGIONS ET CRISE DU SYSTÈME ?”: le prochain Café Actualité d'Aix-en-Provence.....

            Le prochain Café Actualité d'Aix-en-Provence aura lieu le mardi 6 avril 2010 à 18 h 45 au Café "Le Festival", en bas du Cours Mirabeau (salle du premier étage) sur le thème:

           “FIN DES RÉGIONS ET CRISE DU SYSTÈME ?”, par Ronald PERDOMO, ancien conseiller régional, et Michel FRANCESCHETTI.

           Les élections régionales viennent de montrer à la fois une hostilité à Nicolas Sarkozy et une méconnaissance du rôle des conseils régionaux.
           Une réforme administrative doit transformer bientôt le fonctionnement des régions. Mais, au-delà de ce montage, le malaise révélé par les élections n’est-il pas plus profond ?

          Exposé suivi de questions et d'un débat animé par Antoine de CRÉMIERS.

          Entrée libre. Participation sous forme d'une consommation.

          Les Cafés Actualités Aixois ont lieu le premier mardi de chaque mois.

puzzlefrance.jpg