Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 27 septembre 2010

Bonne humeur, bon esprit et plein de projets : c'était bien, samedi, à Fontvieille !.....

LES BAUX TREMAIE.jpg


            Les chamboulements de programme, et les désagréments liés à l'invasion des Baux n'y ont rien fait : si les choses ne se sont pas déroulées comme prévu, samedi, le plein succès de notre reprise de contact a été évident pour tout le monde, venu de Nice, d'Aix, de Marseille, de Béziers, de la vallée des Baux...

            La bonne entente, la franche camaraderie et, surtout, le désir de travailler encore plus, et encore plus ensemble, en coordonnant encore mieux nos efforts  : voilà ce qui ressortait unanimement, au moment de se séparer, après cette après-midi dérangée, mais totalement réussie.....

            On va y revenir, bien sûr, mais la toute première choses à signaler, chronologiquement, est la reprise des Cafés politiques, Cafés débats et Cafés Actualité.

            Aix et Nice démarrent au début du mois d'octobre : dates, lieux, heures et sujets seront communiqués très vite, mais le fait est acquis. Ce sera comme d'habitude, pour Aix, le premier mardi du mois. avec la belle régularité qui caractérise ce Café depuis longtemps déjà, maintenant. Nice va très vite communiquer (comme on dit aujourd'hui dans le jargon) là-dessus.....

            Il y a un projet de lancer un Café à Toulon et en Avignon : ce serait, évidemment, une excellente chose. Les bonnes volontés y sont : espérons que cela marchera, et, bien entendu, dès que les choses se précisent, le Blog de la FRP vous tiendra au courant....

            A Marseille, ce sera au Carré Thiars (en plein centre ville) et le mercredi 13 0ctobre que débutera le Café Actualité de lafautearousseau. Accueil à partir de 18h, Café de 18h30 à 19h30, puis possibilité de prolonger les discussions avec, éventuellement, possibilité de prendre un repas sur place. Ensuite, ce sera un mercredi sur deux (tous les quinze jours, donc) sauf les fois où une Réunion sera organisée et où la tenue du Café risquerait de gêner ou de faire double emploi.....

            Nous tenons à préciser d'ores et déjà qu'une sorte de charte a été imaginée pour le déroulement de ce Café. La première chose à savoir - le reste se dévoilera au fur et à mesure... - est qu'il commencera à 18h30 précises, pour s'achever à 19h30 précises. Sa durée est donc d'une heure : celles et ceux qui le peuvent et qui le souhaitent auront du temps avant (arrivée possible à partir de 18h, entretien(s) libre(s) entre soi ou avec les responsables...) et après (jusque vers 20h...), mais il est impératif que chacun sache, avant même de commencer, que nous dirons ce que nous avons à dire dès 18h30 : tant pis pour les retardataires !...

            De toutes façons - même si nous souhaitons évidemment toucher un public nombreux et, surtout, nouveau - il faut bien qu'on sache que ce Café Actualité n'est pas conçu avant tout, dans notre esprit, pour faire nombre et pour faire du chiffre; mais pour précsier toujours plus, et pour dégager toujours mieux, des idées claires  et nettes, déterminant une action exclusivement centrée sur la recherche du Bien Commun, et une ligne de conduite impeccable, au service du Prince, qui sert la France. Et c'est de cette façon que, très certainement, nous attirerons du monde, et de nouveaux publics.

            N'étant pas des extra-terrestres, venus de nulle part et allant on ne sait où; mais ayant au contraire une filiation intellectuelle et morale pleinement revendiquée et assumée, c'est sous les auspices de l'un de nos maîtres, Jacques Bainville, que nous souhaitons placer ce nouveau Café Actualité..... 

bainville copie.jpg

            2 Janvier 1915 - On veut bien rendre hommage quelquefois à la clairvoyance de l'Action  française et, notre collection en main, on montre que nous n'avons pas jusqu'ici trop mal annoncé l'avenir.
             Pourtant l'Action française n'est pas une réunion de somnambules et la science des tarots ne nous est pas familière.
             Nous n'avons pas davantage joué une chance, exploité une veine.
             Kiel et Tanger, l'Avant-Guerre sont des livres prophétiques. Mais qu'y a-t-il à l'origine ? Qu'y a-t-il à la base ? Une critique des idées.
             Maurras nous a enseigné d'abord à chasser les "nuées", à rejeter les "faux dogmes", à lire dans le livre de la réalité.
             Sans ce travail préliminaire, nous nous serions trompés comme les camarades, nous n'avions pas plus d'espoir de tomber juste qu'eux...
 
              Ce n'est pas de la louange que nous voulons pour nous. C'est de nos idées, c'est de notre méthode qu'il importe de dire du bien.
              Ce sont elles qui sont de bonnes conductrices. C'est à elles que nous devons de déchiffrer la réalité, de ne pas nous perdre dans la forêt obscure.
               Bonnes méthodes, justes idées, soyez remerciées et, pour les jours à venir, conduisez-nous encore... 

Commentaires

Effectivement, j'y étais, et j'ai vu que la pagaille occasionnée par ce que vous appelez "l'invasion des Baux" n'a pas empêché la réussite de l'après-midi. C'est sûr que tout le monde était content !... Pour ce qui est de vos projets (Café politiques, intervention d'Antoine pour la NRU et proposition d'étude du JL Dupuy, Gens de France avec Henri, pistes évoquées par Hilaire...) j'espère que vous réaliserez ce que vous avez en tête. De toutes façons, même si vous n'en réalisez qu'une partie, ce sera déjà du bon boulot. Au 13, mais où au Carré Thiars ? (c'est grand...)

Écrit par : academos | dimanche, 26 septembre 2010

Les commentaires sont fermés.