Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 03 octobre 2012

Décès de Jean ARNAUD, ancien président de l'Union Royaliste Provençale

Nous venons d'apprendre, avec peine, le décès de Jean ARNAUD, survenu hier, mardi 2 octobre, à Marseille. Il avait 87 ans.

En cette triste circonstance, nous n'oublions pas qu'il fut notre président. Il avait succédé, en effet, à Pierre CHAUVET, en tant que président de l'Union Royaliste Provençale, dans le courant des années 1990.

A ce titre, il a présidé plusieurs rassemblements royalistes des Baux de Provence, dont il supervisait l'organisation avec beaucoup de soin et de minutie, ainsi que l'ensemble de nos réunions, en cours d'année.

Jean ARNAUD était un membre de toujours de l'Union Royaliste Provençale avant d'en devenir président. Il a été, toute sa vie, très attaché à l’Action Française.

Il s'était retiré depuis quelques années, l'âge étant venu, mais il suivait nos activités avec sympathie. On se souvient que Michel FRANCESCHETTI, puis, aujourd'hui, Jean GUGLIOTTA lui ont succédé. 

Les Marseillais n'ignorent pas que, sur le plan professionnel, il avait longtemps dirigé l'une des plus importantes agences immobilières de Marseille. Il était, dans la ville, une personnalité très estimée.

A sa famille, à ses proches, nous exprimons notre sympathie et leur disons toute la part que nous prenons à leur peine.

Les obsèques de Jean ARNAUD seront célébrées à Marseille, ce vendredi 5 octobre, à 9h30, en la basilique du Sacré Cœur.

Commentaires

J'ai eu l'occasion dans les années 90 de rencontrer Jean Arnaud aux rassemblements des Baux où j'étais invité à prendre la parole : c'était un homme charmant et inquiet de l'avenir de notre pays et du royalisme.

Qu'il repose en paix.

Écrit par : J.-P. Chauvin | samedi, 06 octobre 2012

@ J.-P. Chauvin
A l'un de ces rassemblements, vous aviez même sauvé le bon déroulement des discours, qui avait été quelque peu troublé. Nous sommes quelques uns à nous en souvenir et, même, à vous en être reconnaissants.

Écrit par : Gérard POL | mardi, 09 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.