Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 02 mars 2007

LA RÉPUBLIQUE ET LE GÉNOCIDE VENDÉEN

Une proposition de loi vient d’être déposée par Lionnel LUCA, député des Alpes Maritimes. Cette loi demande que la République Française reconnaisse enfin le Génocide Vendéen de 1793-1794.
medium_3-10.jpgL'Etat n'a pas à dicter l'Histoire et les lois mémorielles sont toutes à supprimer. Mais cette initiative est à saluer car elle ne va pas dans le sens du politiquement correct et s'attaque aux fondements de la Révolution. L'exposé des motifs est particulièrement instructif sur ce sujet. Il est à lire et à faire connaître.
Mais aucune illusion à avoir:
- s’il était voté, ce texte n’aurait aucune conséquence pratique
- cette proposition de loi ne sera pas votée car elle ne pourra jamais être mise à l'ordre du jour par le bureau de l’Assemblée,
- enfin, elle est déposée alors que l'Assemblée, élue voici cinq ans, ferme ses portes et va être renouvelée. Pourquoi avoir attendu si longtemps?

Lire la suite

ÉLECTIONS: L’AVIS D’UNE EXPERTE

Même si les royalistes n'accordent qu'une importance relative aux élections, il est intéressant de prendre connaissance de l'article publié dans “Le Parisien-Aujourd’hui en France” de dimanche 18 février. La Chine développe son économie mais elle reste une dictature communiste avec un parti unique et une police omniprésente. Un avis provenant de ce pays est donc une parole d'expert.

medium_aujourdhui_07_02_18.2.jpg

samedi, 17 février 2007

ET SI L’ON PARLAIT MORALE?

Depuis "Le terrorisme intellectuel" écrit en 2000, Jean Sévilla dénonce les différents aspects de la pensée unique à travers des livres passionnants.
Il vient de publier, aux éditions Perrin, “Moralement correct. Recherche valeurs désespérément”, un nouvel ouvrage d'une brûlante actualité qui est déjà 29° au classement des meilleures ventes d’Amazon.medium_21.png
Depuis mai 68, au nom de la liberté, l’individualisme dominant interdit toute morale commune et détruit la société.
La quatrième de couverture explique le thème de l'ouvrage:
Tous les Français, naguère, étaient élevés selon des valeurs identiques. Il existait une France de gauche et une France de droite, une France laïque et une France chrétienne, mais la morale de l’instituteur ressemblait à celle du curé. Cette morale n’était pas forcément observée, mais elle définissait les normes du bien et du mal.
A partir des années 1970, ces normes ont volé en éclats. Sous l’effet d’une double révolution – celle de la société et celle des idées – chacun a pris l’habitude de définir ses propres critères de comportement. Le résultat, aujourd’hui, c’est que les règles collectives s’effacent, ouvrant la porte à une société éclatée, où le seul guide est l’intérêt personnel. Une tendance encouragée par le moralement correct qui donne le ton de l’époque. Cette mentalité, entièrement fondée sur l’exaltation de l’individu, prêche le principe de plaisir, le droit à la différence, le devoir de tolérance, la transgression des traditions, la relativité des conventions.
Mais peut-on vivre sans valeurs partagées ? Pour sortir de la crise qui se manifeste sur tous les plans – des banlieues à l’école, de l’Etat à la famille, du travail à la culture – il faudra bien réinventer des codes communs. Et sans doute renouer avec la morale élémentaire qui a longtemps garanti la stabilité du lien social. Cela est vrai pour les enfants, mais d’abord pour leurs parents.


Plus de renseignements sur le site du Figaro.
Jean SÉVILLIA vient d'ouvrir son site.

vendredi, 16 février 2007

Revoir le duc de Vendôme sur internet

A partir de l'émission de M6 sur les royalistes, diffusée dimanche 4 février 2007, un court montage d'images du prince JEAN de FRANCE, duc de VENDOME, a été réalisé.


Jean de france le Dauphin
Vidéo envoyée par franfil

Pour ceux qui n'ont pas vu l'émission, son intégralité se trouve ci-dessous:

Royalistes sur M6
Vidéo envoyée par franfil
Ce reportage tombe souvent dans la caricature, mais il a l’intérêt de montrer les différentes modalités du royalisme actuel :
- le nostalgisme qui porte tort à notre cause,
- l’électoralisme qui est une illusion,
- la promotion d'un projet politique moderne et le soutien de l'action des Princes, notamment l'action du duc de VENDÔME, qui personnifie et incarne concrètement notre espérance nationale et royale.
Ce dernier volet est évidemment le plus intéressant des trois !

dimanche, 28 janvier 2007

LE DUC DE VENDÔME ET L'ÉTAT DE LA FRANCE

Dans un dossier sur les royalistes paru le 19 janvier, l’hebdomadaire “Valeurs Actuelles” a publié un entretien avec le Prince JEAN qui donne son point de vue sur la France de 2007.

Entretien. "C'est la France qu'il faut servir"

Né en 1965, Jean d'Orléans, duc de Vendôme, est le fils du prince Henri d'Orléans, comte de Paris et descendant direct de Louis-Philippe, roi des Français. II a travaillé dans le domaine du conseil en management, puis dans le secteur bancaire, et s'apprête à créer son entre prise. medium_tribune.jpg

Quel jugement portez-vous sur l'état de Ia France ?
Je trouve le débat politique assez pauvre. Tous les candidats à la présidentielle sont dans le circuit partisan depuis de nombreuses années.

Lire la suite

jeudi, 18 janvier 2007

UN ROI PAS SI NUL

En novembre 2005, le mensuel “L’Histoire” intitulait son éditorial “Un roi pas si nul", en ouverture d’un dossier sur Louis XVI. On a oublié que ce monarque, dont l’exécution a marqué profondément l’Histoire de France, a réalisé de nombreuses réformes , surtout avant 1789. La liste ci-dessous, volontairement sans aucun ordre, est inspirée en partie de l'ouvrage "Louis XVI a la parole", de Paul et Pierrette Girault de Coursac.

Louis XVI décida de soulager son peuple, en le dispensant du droit de joyeux avènement, impôt perçu à chaque changement de règne.
Louis XVI créa le corps des pompiers.
Louis XVI autorisa l'installation de pompes à feu, pour approvisionner Paris en eau de manière régulière.
medium_Louis_XVI.2.jpg
Louis XVI créa un mont-de-piété à Paris pour décourager l'usure et venir en aide aux petites gens.
Louis XVI abandonna aux équipages de ses vaisseaux le tiers de la valeur des prises qui lui était réservé en temps de guerre.

Lire la suite

dimanche, 14 janvier 2007

UNE INTELLIGENCE NEUVE DE LA POLITIQUE

“POLITIQUE MAGAZINE” n’a pas d’équivalent dans le paysage médiatique français.
C’est un magazine mensuel d’information et de réflexion qui affiche résolument sa franchise de ton et son attachement aux libertés publiques. Il n’est dépendant d’aucune mode, d’aucune volonté partisane ou idéologique. Il ne faut pas chercher dans ses pages des invectives contre tel ou tel. On y trouve des éléments pour débattre des vrais enjeux français. L’équipe de “POLITIQUE MAGAZINE” croit que la France procède d’une réalité charnelle autant que spirituelle et qu’elle s’incarne mieux dans un principe immuable que dans les aléas des compétitions politiciennes.
Pour plus de renseignements, allez sur son site: www.politiquemagazine.fr
Les grandes qualités de “POLITIQUE MAGAZINE” se retrouvent dans son numéro de janvier.
Le dossier de couverture annonce "Education, mission impossible". Le ministre Gilles de ROBIEN peut avoir les meilleures intentions du monde pour sortir le système éducatif de l'ornière, Hilaire de CRÉMIERS montre que tout peut être remis en cause à la prochaine élection et qu'il faut aller à la racine du mal. Cet article est disponible ci-dessous.
medium_derobien.2.jpg
Le numéro: 6 euros. Abonnement normal: 58 euros. Abonnement étudiant: 29 euros.
Spécimen gratuit par simple demande à la FRP: fedroyprov@club-internet.fr


L’ANALYSE de Hilaire de CRÉMIERS:

EDUCATION, mission impossible


Les familles françaises, et les plus perspicaces depuis déjà longtemps, se sont aperçues que l'Éducation nationale ne remplissait plus ou remplissait mal sa fonction théorique: elle n'éduquait plus; pire, elle n'instruisait plus. Ce n'était pas tant dû au corps enseignant qui, comme tout corps de ce genre, avait ses forces et ses faiblesses. La cause en était dans les directives et les orientations prises depuis des années par des esprits sectaires et totalitaires: années d'une idéologie de combat, ces hommes qui opèrent toujours dans l’ombre et sans aucun scrupule, pour repaître leur envie de domination, se sont approprié le pouvoir en matière d'éducation et d'instruction, sous couvert de pédagogie, au sein même du ministère, dans les différentes directions, dans les institutions éducatives, notamment de formation des maîtres, et dans la plupart des syndicats tenus par des affidés.

Lire la suite

mercredi, 03 janvier 2007

BONNE ANNÉE

medium_FRP_2007.jpg

La Fédération Royaliste Provençale adresse tous ses voeux de bonne et heureuse année à ses adhérents et à ses amis.
Au-delà des péripéties électorales, que 2007 voit progresser nos idées.
Que chacun poursuive ses efforts dans ce sens.
Que le recours au Prince JEAN apparaisse de plus en plus indispensable.