Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 04 février 2007

UN HOMMAGE EXCEPTIONNEL AU ROI LOUIS XVI

La commémoration de la mort de Louis XVI est devenue un temps fort de l'année marseillaise. Le 20 janvier, l'église St Vincent de Paul - les Réformés était remplie par des centaines de personnes, dont plusieurs élus municipaux, qui ont participé à une très belle messe et ont apprécié l'émouvante homélie du père Zanotti-Sorkine.

medium_messe_5.JPG

La messe a été suivie par un déjeuner pendant lequel le professeur Jean-Baptiste DONNIER analysa les aspects juridiques et politiques de la légitimité tandis que Jean-François MATTEI exposa les fondements philosophiques de la notion de légitimité .
Des vues de cette journée sont visibles dans l'album photos ci-contre.
Mais, plutôt qu’un compte-rendu détaillé, nous avons préféré laisser la parole à quelques participants.

-Annie LAURENT, écrivain, journaliste :
Ce qui m’aura le plus marqué lors de la commémoration de l’exécution du roi Louis XVI, le samedi 20 janvier, c’est la ferveur et le recueillement, la beauté et la gravité que l’on pouvait observer durant la messe pour le repos de l’âme du souverain défunt qui a été célébrée dans l’église Saint-Vincent de Paul. L’assemblée, plus nombreuse que prévu,

Lire la suite

jeudi, 01 février 2007

AIX-EN-PROVENCE: UN CAFÉ POLITIQUE D'ACTUALITÉ

medium_cafepo.jpg

dimanche, 28 janvier 2007

LE DUC DE VENDÔME ET L'ÉTAT DE LA FRANCE

Dans un dossier sur les royalistes paru le 19 janvier, l’hebdomadaire “Valeurs Actuelles” a publié un entretien avec le Prince JEAN qui donne son point de vue sur la France de 2007.

Entretien. "C'est la France qu'il faut servir"

Né en 1965, Jean d'Orléans, duc de Vendôme, est le fils du prince Henri d'Orléans, comte de Paris et descendant direct de Louis-Philippe, roi des Français. II a travaillé dans le domaine du conseil en management, puis dans le secteur bancaire, et s'apprête à créer son entre prise. medium_tribune.jpg

Quel jugement portez-vous sur l'état de Ia France ?
Je trouve le débat politique assez pauvre. Tous les candidats à la présidentielle sont dans le circuit partisan depuis de nombreuses années.

Lire la suite

lundi, 22 janvier 2007

LE NOUVEAU CAFÉ POLITIQUE DE MARSEILLE

Depuis quatre ans, la Fédération Royaliste Provençale organise à Marseille un café politique qui est un succès.
Après un trimestre d’interruption, nécessaire à l’étude d’une formule rénovée, le Café Politique de Marseille redémarre ce prochain mardi 30 janvier.
Ouvert à tous ceux qui veulent apporter à la crise sans précédent que connaît notre société les solutions qui s’imposent, le Café Politique permet d’exposer notre projet politique, notre projet national royal.
Alors que la campagne électorale a commencé à agiter la surface et à diffuser ses illusions, il est bon de poursuivre une réflexion en profondeur.
Le Café Politique de Marseille se déroule dans un nouveau cadre plus agréable:
le Café SIMON, 28 cours d’Estienne d’Orves,
medium_simon.3.jpg tout près du Vieux Port.
Autre nouveauté: pour permettre l’accueil de nouveaux participants, les rendez-vous mensuels du Café Politique auront lieu désormais en semaine, le mardi ou le mercredi, à 18 h 45.
Comme auparavant, l’entrée est gratuite, avec simplement l’obligation d’une consommation.
Les intervenants seront plus variés et toujours de haut niveau.

medium_annonce3.jpg

mercredi, 03 janvier 2007

LES MESSES POUR LOUIS XVI DANS LE MIDI

Pour le 124 ème anniversaire de la mort du roi Louis XVI, de nombreuses messe sont organisées dans le Sud de la France.
-Aix-en-Provence(1): Dimanche 21 janvier, à 10 h 30, chapelle N.-D. de l’Immaculée Conception (Espace Forbin - Bd Gambetta).
-Aix-en-Provence(2): Lundi 22 janvier, à 18 h 30, chapelle des Pénitents Gris, rue Lieutaud.
-Avignon: dimanche 21 janvier, à 10 heures, Chapelle de la sainte croix (Pénitents Gris), 8 Rue des Teinturiers. Renseignements: http://perso.wanadoo.fr/penitents-gris84
-Béziers: dimanche 21 janvier à 17h, chapelle des Pénitents, rue du 4 septembre.medium_tête_Louis_XVI.jpg
-Marseille: Samedi 20 janvier, à midi. Messe à la mémoire de Louis XVI et des victimes de la Révolution. Église des Réformés (haut de La Canebière), avec chants grégoriens, orgues et trompettes.
La messe sera suivie d’un repas-conférence au Club du Vieux-Port (3 place aux Huiles) avec les professeurs Jean-Baptiste DONNIER et Jean-François MATTEI sur le thème: “L’exécution de Louis XVI, acte fondateur des totalitarismes modernes et crise de légitimité” (prix: 31,50 euros). S’inscrire à la FRP (30 rue Thérésa, 13007 Marseille).
-Montpellier: chapelle des Pénitents Bleus, 11 rue des Étuves. Renseignements: 06-25-93-21-79.
-Nice: dimanche 21 janvier à 17 h 00 au Monastère Sainte Claire (30 avenue Sainte Colette)
-Nîmes: Samedi 20 janvier, à 11 heures, église Saint-Charles.
-Toulon: Lundi 22 janvier, à 18 h 30, église Saint-François-de-Paule, place Louis Blanc (en bas du Cours Lafayette).

BONNE ANNÉE

medium_FRP_2007.jpg

La Fédération Royaliste Provençale adresse tous ses voeux de bonne et heureuse année à ses adhérents et à ses amis.
Au-delà des péripéties électorales, que 2007 voit progresser nos idées.
Que chacun poursuive ses efforts dans ce sens.
Que le recours au Prince JEAN apparaisse de plus en plus indispensable.

mercredi, 13 décembre 2006

LE CHOIX DU PATRON

Ce texte a été écrit par Michel ROCARD dans le numéro de novembre 2006 de la revue « Enjeux-les échos » :
« Je commence à penser que ce principe [l’élection du président de la République au suffrage universel] devient dangereux. Pour deux raisons. D’abord, quand le système médiatique en arrive à dominer le système politique au point de choisir le calendrier, de sélectionner les candidats et de choisir les sujets de débat –ce dont on parle, et surtout ce dont on ne parle pas-, la porte est ouverte à toutes les dérives. Ensuite, l’accès à la télévision est gratuit. Ce prurit de notre système égalitaire a pour résultat (…) de faire des petits candidats (…) les grands bénéficiaires du système.
Par conséquent, notre élection présidentielle n’est plus à titre principal le choix du patron, mais l’étalonnage de l’influence de tout courant politique qui prétend réunir plus de 2 % des suffrages. L’accès au second tour est désormais réservé à celui des chefs de coalition dont le corps électoral est le moins éclaté.(...). La France joue donc le choix du patron aux dés. C’est ultradangereux »