Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 22 février 2008

A propos du Grand Littoral: colères et inquiétudes

Les employés de Carrefour Grand Littoral à Marseille ont mis fin à leur grève le 17 février, après un conflit de seize jours. L'accord signé avec la direction par la seule CFDT donne la possibilité de travailler deux à trois heures hebdomadaires supplémentaires pour les employés à temps partiel qui le désirent, et le ticket restaurant passe de 3,05 à 3,50 euros. Des résultats finalement dérisoires pour des caissières payées moins de 1.000 euros par mois.

Lire la suite

mardi, 29 janvier 2008

UN 21 JANVIER D'EXCEPTION À MARSEILLE

b2fb7fdbb30d3d7aff0dc28b2066f728.jpgPlusieurs centaines de personnes remplissant les bancs de la vaste basilique du Sacré-Cœur, avenue du Prado, à l'occasion de la commémoration de la mort de Louis XVI, le pari a été réussi.
Depuis trois ans, cette messe se déroule chaque année dans une église de Marseille différente. Le but recherché est d'éviter de s'enfermer dans un ghetto et de montrer qu'il est possible de se souvenir du roi-martyr dans toutes les paroisses de la cité phocéenne.
Grâce au travail de Jean GUGLIOTTA, nouveau président de la FÉDÉRATION ROYALISTE PROVENÇALE, et de son équipe, le 21 janvier est devenu un événement bien ancré dans la vie marseillaise. En plus d'un public de toutes origines et de tous âges, on pouvait noter la présence de plusieurs personnalités, comme le consul général d'Autriche, le représentant local des Nations Unies et plusieurs élus municipaux, s'étonnant d'ailleurs ouvertement de cette affluence.
La messe commença par une procession des chevaliers de l'Ordre du Saint-Sépulcre et des chevaliers de Malte, ouvrant le chemin à Mgr Jean-Pierre ELLUL, à la chasuble décorée de fleurs de lys, qui,dans son mot d'accueil, décrit l'atmosphère du jour d'une mort qui "restera longtemps dans le souvenir des consciences".e5f261dce6155d0e6ec68201c73bc175.jpg
Le Père Xavier MANZANO, vicaire au Sacré-Cœur et professeur au séminaire d'Aix, fit une homélie de grande qualité se concluant par:
"Le Roi est mort ! Mais, plus encore, un homme est mort. Mais il a voulu mourir en aimant, comme le Seigneur en qui il avait mis sa confiance. Et c’est peut-être en cela qu’il n’a jamais été autant Roi, pas au sens où les hommes l’entendent mais au sens où le Christ le dit. En mourrant, il pardonne et c’est ce cri qui rachète le sang versé, ce cri qui constitue le ferment de toute unité humaine parce qu’il rejoint le cri, divin celui-là, poussé par un autre condamné au moment suprême : « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ! »"
Ces deux textes sont disponibles sur le blog de Mgr ELLUL. L'album photo de la cérémonie est visible ICI.
bee21281367935aac722e9eac7415ba0.jpgAprès le messe, le repas-conférence organisé par la F.R.P. à l'hôtel Holiday Inn eut également un grand succès, aussi bien en quantité qu'en qualité, comme le montre notre autre album photo.
Présentés par Jean-Baptiste DONNIER, trois orateurs tirèrent les leçons de la mort du roi.
Hilaire de CRÉMIERS, directeur de "POLITIQUE MAGAZINE" et délégué général de la RESTAURATION NATIONALE, décrivit comment, après avoir assassiné Louis XVI et Marie-Antoinette, les révolutionnaires firent subir un véritable martyre au Dauphin.


Louis XVII
envoyé par franfil


Le professeur Christian ATIAS, expliqua la symbolique de l'expression "Le roi est mort, vive le roi" et l'acharnement des révolutionnaires à la vider de sa substance.


Jean-François MATTEI, professeur à l'Institut Universitaire de France, montra très clairement en quoi la Révolution est une rupture culturelle et civilisationnelle.


Une telle soirée nous donne à tous des raisons, non seulement pour réussir le prochain 21 janvier, mais aussi pour faire avancer les idées et les actions royalistes en Provence.

Comme chaque premier mardi du mois

Le prochain rendez-vous mensuel du “CAFÉ ACTUALITÉ”, animé par Antoine de CRÉMIERS, aura lieu mardi 5 février 2008 à 18 h 45.
La réunion a lieu à Aix-en-Provence, au Café “Le Festival”, en bas du Cours Mirabeau (salle du premier étage).
Le thème en sera "QUELLE POLITIQUE POUR QUELLE CIVILISATION?", introduction au débat par Michel MASSON, directeur de la revue "L'Escritoire".

vendredi, 18 janvier 2008

Contre l'historiquement correct: "LE LIVRE NOIR DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE"

42714ea932c727d4fe39dcedcb69474d.jpgLes Editions du Cerf publient dans les prochains jours "Le livre noir de la Révolution française", rédigé, sous la direction du dominicain Renaud Escande, par un collectif d'historiens de grande qualité, parmi lesquels Pierre Chaunu, Jean Tulard, Emmanuel Leroy-Ladurie, Jean Sévillia, Jean-Christian Petitfils, Stéphane Courtois (qui avait coordonné un autre livre noir, celui du communisme)…
Ce "livre noir", véritable somme de 900 pages (44 €), permettra de rassembler toutes les connaissances sur les malheurs provoqués par la Révolution. Il montrera combien les encore trop nombreux enseignants archéo-marxistes qui encensent cet événement sont des fossiles idéologiques. Commandez-le rapidement.

P.S.1: La Revue "Les Épées" organise une présentation du "livre noir de la Révolution Française" avec Renaud Escande et Stéphane Courtois, Jeudi 24 janvier à 20h Salle Pierre Nicole (9 rue Pierre Nicole ou 270 rue saint-Jacques)75005 PARIS. Entrée libre.
P.S. 2: Pour commaître la liste des victimes de la Révolution et savoir si vous avez un ancêtre guillotiné, vous pouvez aller sur le site des guillotinés

LE TERRORISME INTELLECTUEL FRAPPE À SCIENCES PO

Yves-Marie ADELINE, président de l'Alliance Royale, vient de publier un communiqué intitulé "Sciences po se ferme à la liberté" et dont voici le texte:
2563551dc4de8c5332fddc4fbff74b60.jpeg

"Il m’est arrivé une histoire bien déplaisante. Le cycle ibéro-américain de Sciences-po Paris, basé à Poitiers, m’avait confié une conférence de méthode pour la période de mars à juin. En apprenant cela, quelques étudiants sud-américains d’extrême-gauche (là-bas le communisme c’est Chavez, Castro, les Farc, le Sentier lumineux etc.) ont exigé que le contrat soit rompu. La Direction s’est inclinée, au motif que je me présente aux élections comme royaliste ! Il est vrai, messieurs les censeurs totalitaires, que je préfèrerai toujours Juan Carlos à Chavez.

Ce qui m’inquiète le plus est de constater qu’en France des espaces comme celui-là se soient fermés à la liberté. Que faire ?"


Nous protestons contre cette nouvelle démonstration de la dictature marxiste à l'Université et contre cette capitulation d'autorités françaises devant des étrangers. Que faire? Lutter par tous les moyens à notre disposition pour faire avancer les idées nationales et royales. Venez à la réunion du 21 janvier à Marseille.

vendredi, 11 janvier 2008

"POLITIQUE MAGAZINE: toujours la qualité

Sommaire du n° 59 (JANVIER 2008) de « POLITIQUE MAGAZINE »
L'EDITORIAL : Une révolution inéluctable
C'EST A DIRE : France-Algérie, le spectre du colonialisme par Jean-Baptiste d'Albaret
ANALYSE : Une bonne nouvelle (La dernière encyclique du pape Benoît XVI a plus de portée qu’on ne l’a dit) par Hilaire de Crémiers
41cc075cf7e9751953a3e456f44582a9.jpgDANS LA PRESSE INTERNATIONALE par Paul Auprol
DANS LES LIVRES par Yvan BLOT
SOCIETE
ACTUALITE: Gendarmerie, un malaise diffus par Henri VERGENNES
LA CHRONIQUE JUDICIAIRE de Jacques TRÉMOLET de VILLERS : Le divorce en question
EN BREF - RELIGION par Gabriel Fonsac
MONDE - REPERES par Kawtar Moutaïb
CONJONCTURE : Le fantôme de Poutine restera au Kremlin par Gilles Varange
ECONOMIE
FISCALITE Un exemple de perversion technocratique : la TIPP par Jean-Louis Caccomo
ACTUALlTE: Dette, compétitivité et pouvoir d’achat, le grand écart par Christian Wagner
MARCHES FINANCIERS par Henri Tessier
ENTREPRISE Clarins sous pression par Christian Wagner
CIVILISATION
ENTRETIEN René Girard, en attendant l' Apocalypse
HISTOIRE par Yves-Henri Allard
Le dit de Saint Martin par Xavier Walter
Prières à deux voix (une des poésies mystérieuses de Maurras) par Hilaire de Crémiers
Pie XII, Juste des Nations (retour sur une désinformation historique) par C.W.
LETTRES Henry Bonnier, nos morts, ces grands vivants par H.de.C.
LA CAUSERIE LITTERAIRE de Philippe Senart : La correspondance de Roger Martin du Gard
Jean-François Mattei : l’épuisement d’Europe par Benoit Gousseau
AVEC OU SANS SUCRE Le malaise de Jean Clair par Léon Francœur
EXPOSITIONS
De I'Amérique à la France par Raphaël de Gislain
Quinze siècles d'histoire de la cathédrale de Monza par Donatella Micault
CULTURE
CINEMA Murnau et Sacha Guitry par Benoît GOUSSEAU
THEATRE Le génie impur de Jean Anouilh B.G.
CONTE POUR LE TEMPS DE NOEL Les tentations du mage par Y.H.A.
Pour commande et abonnement, s'adresser au site de "Politique Magazine".

mercredi, 09 janvier 2008

Le 21 janvier dans le Var et le Vaucluse

VAR:

La section du Var de la Fédération Royaliste Provençale vous prie de bien vouloir assister à la MESSE DE REQUIEM (rite tridentin) qui sera célébrée à la mémoire du ROI LOUIS XVI le lundi 21 janvier 2008 à 18 h 30 église St François de Paule, place Louis Blanc, à TOULON. On y associera le souvenir du journaliste Pierre PUJO.

VAUCLUSE

Une Messe de requiem pour la mort de LOUIS XVI aura lieu lundi 21 janvier à 18 h 30 à la Chapelle de la Sainte Croix (Pénitents Gris), 8 rue des Teinturiers à AVIGNON.

dimanche, 06 janvier 2008

Le jour de Jeanne

Si Jeanne d'Arc est célébrée en mai, sa naissance a eu lieu le 6 janvier 1412.
3779aedea3bfefe43c9b5fd99bf1dbf6.jpegEn ce début d'année 2008, nous pouvons réfléchir aux leçons tirées de son action, comme Charles MAURRAS le fit dans un article publié le 8 mai 1927 dont nous reproduisons ci-dessous quelques extraits.
"En menant le Dauphin au sacre, en revêtant des consécrations catholiques un roi jusque-là contesté, en laissant de côté toute action guerrière, toute action patriotique autre que ce voyage à Reims, elle assurait la possibilité ultérieure d'une action permanente, cohérente, personnelle, héréditaire, traditionnelle, en un mot véritablement souveraine au point supérieur de l'Etat. Par cette préséance donnée au calcul dynastique sur l'œuvre militaire, par ce véritable politique d'abord, la sainte héroïne de l'Histoire de France n'a-t-elle pas donné une leçon d'activité méthodique?


Elle n'ameute pas les paysans de son village: elle va trouver le seigneur du pays. Encore se garde-t-elle de le convier à lever la jeunesse de Bar et des provinces voisines (...) Point de chef, point de peuple; point de Roi, point de France. Comme il n'y a pas de roi, elle en fera un. Elle ne le créera pas de rien; elle ne rêvera ni de nouvelle dynastie, ni de dictature féodale ou cabochienne, mais ira au Dauphin et n'aura de cesse qu'il ne soit devenu ou redevenu Roi."