Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 17 octobre 2007

Un Prince soucieux des questions environnementales

L’attribution du Prix Nobel de la Paix à l’ex-vice-président américain Al GORE récompense une très bonne campagne 8f8467ab71cc543d041b6ac421bf2eb6.jpgmédiatique mais qui ne va pas très loin. Il est important de préciser la notion d’écologie et de réfléchir aux conditions d’une politique écologique.
Dans un article publié sur le site de la Restauration Nationale, P. Courcoural a résumé la position du duc de Vendôme sur ce problème.

Lire la suite

vendredi, 12 octobre 2007

LE DAUPHIN EN DAUPHINÉ

Du 18 au 21 octobre, le Prince Jean de France sera l’hôte de Grenoble et de sa région.
1e8b965f70444dfd198de3c52cd23d05.jpg
Cette visite du Dauphiné lui permettra d’aller au-devant du pays réel en rencontrant:
- Le monde économique avec ses entrepreneurs, ses entreprises, ses chercheurs, ses laboratoires et ses pôles de compétitivité.
- Le monde politique et culturel avec visites à des élus dans leurs mairies, visite de monuments, et réception au château de Vizille organisée par le Conseil général.
- Le monde combattant avec une journée de visite du Vercors, notamment au village-martyr de Vassieux, et un hommage rendu aux résistants et aux victimes de 1944.
Un dîner de gala aura lieu samedi 20 au Château de la Commanderie à Eybens.f22cae760a72e06b46266601788c151b.jpg
En fin de séjour, le dimanche 21, le Prince manifestera son attachement à l’Eglise et à la Famille en assistant à une messe à 10 h 30 en la cathédrale Notre-Dame et en participant à un déjeuner pique-nique ouvert à tous au château de Serviantin, à Biviers, chez M. et Mme Jacquemont à 12 h 30.
Pour toute précision, appeler:
le 06-78-61-98-63 ou le 06-87-45-78-20.

mercredi, 10 octobre 2007

la basilique de Reims a 1000 ans : quelle signification pour la France ?

8262a1879efe812d806ff6b0bfb23294.jpgAUCUNE si l'on en juge par l'echo entièrement nul de la célébration du millénaire dans les medias français : aucun article sur cet événement culturel majeur ! Les seuls à s'y pencher sont des membres de la blogosphère catholique (exemple ici).

Pourtant, ce lieu de mémoire est un élément essentiel de l'identité française, là où le sacre a été donné à des dizaines de rois de France, ayant oeuvré pour la construction et le renforcement de la nation française.

Ce manque d'intérêt prouve l'immense vide à combler dans les esprits pour donner une réelle identité aux membres de la nation (préalable à tout discussion sur le bien commun) ; mais cela montre aussi la vacuité des décisions prises par l'actuel gouvernement qui parle d'identité par le biais d'un ministère (celui de l'immigration - sic !) et d'un projet de loi sur l'immigration. Que vaut cela sans le souvenir du passé, sans l'évocation d'où l'on vient ? La monarchie est exclue de l'actualité alors qu'elle est le pilier de l'identité nationale… La France a-t-elle les medias et le gouvernement qu'elle mérite ?

P. S. : Patrice de PLUNKETT souligne le devoir d'espoir de ce millénaire.

Article écrit par Franfil

lundi, 08 octobre 2007

DEUX RÉUNIONS IMPORTANTES POUR COMMENCER L'ANNÉE

-ROQUEVAIRE ET MARTIGUES:
Très agréable après-midi, samedi 29 septembre, avec d’abord un petit hommage sur le caveau familial des MAURRAS à Roquevaire, puis avec une visite très enrichissante dans le Chemin de Paradis à Martigues. François DAVIN expliqua brillamment tout le sens des éléments du jardin conçu par le maître de l’Action Française. Remercions aussi le docteur NAVARRANNE pour sa participation active.
Les nombreux participants, certains venant de Toulon et Nice, apprécièrent également l’ambiance chaleureuse et militante de l’apéritif pris dans le vieux Martigues.

b5d52fa57e4751de80cb2bb474478d78.jpg

-AIX-EN-PROVENCE:
Reprise à Aix-en-Provence du « CAFÉ ACTUALITÉ » (chaque 1er mardi du mois au café Festival, en bas du cours Mirabeau)
Mardi 2 octobre, Michel MASSON, directeur de la revue “L’Escritoire”, a parlé du Travail, nature, vertus et rôle du travail, passé de la glorification à l'époque de la lutte des classes à la dévaluation d'aujourd'hui, mais notion que Sarkozy dit vouloir remettre à l’honneur.
Les différents sens et expressions au cours des siècles furent évoqués
Michel MASSON résume lui-même: Travailler plus pour « être » plus.
Le débat a par ailleurs conduit les participants à des discussions sur des questions très actuelles, en particulier autour du rôle et du poids des syndicats.
Rendez-vous prochain: mardi 6 novembre. Renseignements: 06-16-69-74-85.

dimanche, 16 septembre 2007

F.R.P. : LES ROYALISTES PROVENÇAUX AVEC MAURRAS

« Tenons serré le lien qui nous tient réunis
  avec les Pères de notre esprit et de notre goût »
 Charles MAURRAS - Préface d’Anthinéa  (1942)

C’est dans cet esprit que la rentrée de la Fédération Royaliste Provençale s’effectuera le samedi 29 septembre à Roquevaire, Martigues et Marseille.
Les commémorations de tous ordres sont devenues monnaie courante mais elles sont presque toujours dirigées contre la France, contre son honneur ou son histoire.
A l’inverse, les royalistes provençaux ont choisi, pour leur rentrée de septembre, de « tenir serré » le lien particulier qui les unit naturellement à Charles MAURRAS, grand provençal et patriote français.  
Il ne s’agit pas simplement de conserver un souvenir mais plutôt, comme nous essayons de le faire quotidiennement, de prolonger la pensée, l’action, l’œuvre intellectuelle et politique de Charles MAURRAS. 
Au cours de sa vie, MAURRAS avait coutume, chaque automne, de venir se recueillir sur la tombe de MISTRAL, à Maillane, puis de Léon DAUDET, à Saint Rémy, de Monseigneur PENON, son maître du Collège Catholique d’Aix, à Simiane, et de ses parents, à Roquevaire, où il est lui-même enterré. Ainsi maintenait-il serré le lien qui l’unissait à sa famille, aux maîtres et amis de son esprit, à la terre provençale elle-même.
Après sa mort, quelques-uns ont poursuivi cette tradition, autour de Maurice PUJO, puis de Georges CALZANT, de Jacques et Nicole MAURRAS, de Xavier VALLAT, de Pierre et Nicole CHAUVET. Ces compagnons de Charles MAURRAS et les jeunes gens des nouvelles générations qui se joignaient à eux, honoraient et maintenaient sa mémoire, mais surtout, ils prolongeaient son œuvre et poursuivaient le projet national et royal qui est le nôtre.
 
PROGRAMME (SAMEDI 29 SEPTEMBRE 2007) :
 
A 15 HEURES, A ROQUEVAIRE :
 
Les dirigeants de la F.R.P. et tous ceux qui voudront les accompagner fleuriront la tombe de Charles MAURRAS et évoqueront brièvement sa mémoire.   
 
A 17 HEURES PRECISES, A MARTIGUES :
 

d647ea6a2cfc15bed86570bfdaf8a7ab.jpg

Visite commentée du jardin de la maison de MAURRAS, au Chemin de Paradis.
Cette bastide est l'un des plus anciens bâtiments civils de Martigues.
Elle a été la demeure de Charles Maurras qui en a dessiné le jardin.
Elle tient dans sa vie et dans son œuvre littéraire une place essentielle, dont le « Mur des Fastes » est un saisissant symbole.
(Adresse : 22, chemin de Paradis).
 
Après cette visite, la F.R.P. invite les participants à un apéritif, dans le vieux Martigues (offert).

mercredi, 25 juillet 2007

LES ROYALISTES ET LA "BONNE RÉPUBLIQUE" DE SARKOZY

Afin de faire réfléchir à la situation politique nouvelle, nous avons le plaisir de publier les enregistrements des discours prononcés le 30 juin à la réunion de La Ciotat.


Les intellos virent-ils à droite?
Vidéo envoyée par franfil



Les conditions d'une bonne république
Vidéo envoyée par franfil



Atouts et limites du sarkozysme
Vidéo envoyée par franfil

mardi, 24 juillet 2007

AFGHANISTAN: LE ROI OU LE DESORDRE

Lundi 23 juillet, a été annoncé officiellement le décès du dernier roi d'Afghanistan.
2718ac3d2fdf6bba8ad2e68408ec5883.jpgNé en 1914, éduqué en France, Mohammed Zaher Shah monta sur le trône d’Afghanistan à 19 ans après l’assassinat de son père. Il permit à son pays de se développer et de s’ouvrir au modernisme, jusqu’au coup d’Etat de 1973 qui entraîna ensuite l’invasion soviétique et la guerre civile. Exilé à Rome, il rentra en 2001, à la chute des talibans. Il convoqua l’Assemblée traditionnelle des notables, permettant le redémarrage de l’administration et la rédaction de la nouvelle Constitution. Mais les protecteurs américains refusèrent sa remontée au trône, l’empêchant ainsi de remplir le rôle d’arbitre incontesté et de conciliateur qui aurait peut-être pu éviter les déchirements actuels. La Constitution lui donna le titre de “Père de la patrie” et les Afghans le respectèrent jusqu’à la fin.

lundi, 23 juillet 2007

TURQUIE ET DÉMOCRATIE

En Turquie, les élections législatives ont vu la victoire du parti AKP que les médias européens persistent à qualifier d'islamiste modéré. Pour voir plus clair dans la vie politique d'un pays qui influence beaucoup la politique européenne, nous retranscrivons l'article que Gilles VARANGE a publié dans le numéro de juillet-août de "POLITIQUE MAGAZINE".07cfcf3288a2a2b5aa06df8bb6b98fb4.jpg

Derrière le paravent de la candidature à I'Union européenne, les hommes de l'AKP poursuivent l'islamisation rampante de la société.

Les journalistes occidentaux sont à plaindre: ils sont condamnés à tenter d'expliquer à leur public les affrontements politiques en cours en Turquie à la lueur des enseignements de la vulgate démocratique. Voilà en effet, dans ce pays candidat à l'entrée dans l'Union européenne, un camp laïc et un camp islamiste engagés dans une bataille politique de plus en plus acharnée sans que nos medias puissent, comme ils sont accoutumés à le faire, désigner à l'opinion les “bons” qu'il est urgent de soutenir et les méchants” qu'il convient de condamner. Dans cette affaire, le “bon choix démocratique” relève en effet du casse-tête insoluble. Comment trancher en faveur d'un des deux camps en présence quand l'un se veut Ie défenseur de la sacro-sainte laïcité face aux risques du fondamentalisme musulman et quand l'autre se fait le chantre des valeurs démocratiques et de l'engagement pro-européen face à la menace d'un putsch militaire ?

Lire la suite