Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 12 février 2014

Autour de nos amis, les Bertran de Balanda

1798463737.jpgGuy Bertran de Balanda vient de nous faire part du décès de sa mère. Il y a peu, c'était Bénédicte - l'une de ses sœurs - qui perdait son mari, notre ami lui aussi, Hubert de Lapeyrouse. La famille Bertran de Balanda est donc encore dans l'épreuve, si peu de temps après : Guy, Pierre, Bénédicte, Florence et Hugues.

Nous sommes tout naturellement à leurs côtés dans ce deuil, comme nous l'avons été si souvent, et depuis si longtemps, dans les moments heureux et, surtout, les moments militants.

Nous serons autour d’eux vendredi en la basilique du Sacré-Cœur du Prado (Messe à 11h), pour leur témoigner notre amitié et leur manifester notre soutien.

La famille Bertran de Balanda est une famille de fidélité : il n'est que de lire ce passage où Léon Daudet évoque les "fidélités royalistes" qu'il a rencontrées dans toute la France, lors de ses déplacements, montrant combien, chez les Catalans, il se sentait chez lui, au milieu des vieilles familles des d'Espéramoins ou des Bertran de Balanda.

Pour notre part, ce n'est pas sans émotion que nous faisons mémoire, en cette occasion, du père de Guy, lorsqu'il nous recevait, chez lui, à Marseille, dans ce salon d'angle donnant sur le Boulevard Baille et le Cours Lieutaud; puis, lorsqu'il nous eut quittés, de la présence régulière de sa mère aux Rassemblements royalistes de Montmajour et des Baux ainsi qu'à d'autres manifestations. Toute la famille était là, aussi, par exemple, avec les Jonquières d'Oriola et tant d'autres vieilles familles catalanes, lorsque le prince Jean se rendit en Catalogne, à l'invitation d'Henri de Lumley.

La fidélité est plus qu'une qualité : c'est une vertu. Voilà quelque chose que l'on sait, chez nos amis les Bertran de Balanda. Guy, comme nous tous, est Camelot du roi, depuis bien longtemps déjà : qui pourrait compter le nombre de tracts que nous avons distribués ensemble (avec, parfois, bagarres à la clé !) ? Le nombre d'affiches collées pendant nos nuits d'interminables affichages, où nous couvrions les murs, comme le disait - furieux - un policier qui nous avait arrêtés et qui nous "enguelait" dans le fourgon : "on ne voit plus que du rouge et du jaune dans tout Marseille !." (Il parlait des affiches du Rassemblement royaliste, collées par milliers chaque année) ? Le nombre de journaux vendus, de réunions tenues, de tâches obscures et ingrates réalisées ensemble, fastidieuses parfois, mais toujours accomplies dans la bonne humeur et, en fin de compte, malgré la fatigue, avec le sentiment du bon travail accompli pour "la Cause" ?

Voilà pourquoi nous avons choisi de faire figurer ici "notre" commun insigne de Camelots, que nous sommes nombreux à avoir reçu de Pierre Chauvet et Jean Lavoëgie, à l’Union Royaliste Provençale. Et voilà ce qu'exprimera - même, peut-être, de façon muette - notre présence, vendredi, aux côtés de nos amis, les Bertran de Balanda.

mercredi, 22 janvier 2014

Jean-François Mattéi invité du prochain Café Actualité d'Aix-en-Provence

Le prochain Café Actualité

d'Aix-en-Provence

aura lieu mardi 4 février

La crise des principes de notre civilisation

avec   

Jean-François MATTÉI

de L'Institut Universitaire de France

Philosophe et écrivain

matteiA.jpg

Réservez votre soirée !

A 18h45, Café Le Festival,

67 bis rue Espariat

(Bas du Cours Mirabeau, en face de la Rotonde).

Renseignements: 06 16 69 74 85

(Une vidéo de ce Café Actualité est prévue)

mercredi, 08 janvier 2014

Martigues, 11 janvier : Olivier Dard chez Charles Maurras...

LʼASSOCIATION LES AMIS DE LA MAISON DU CHEMIN DE PARADIS

a le plaisir de vous annoncer la conférence que donnera le PROFESSEUR OLIVIER DARD le samedi 11 janvier 2014, à 17h30, à MARTIGUES, dans les salons de la VILLA KHARIESSA, autour de son ouvrage CHARLES MAURRAS Le maître et lʼaction (Ed. Armand Colin 2013).

MAURRAS MAISON FENETRE OUVERTE.jpgElle sera précédée à 15 HEURES de la visite du jardin et dʼune partie de la Maison de Charles Maurras, Chemin de Paradis quartier de Ferrières à Martigues.

Un buffet dînatoire clôturera cette manifestation, Villa Khariessa, Avenue Charles de Gaulle, 13692 Martigues (au bord de lʼétang de Berre).

Depuis Marignane, Aix et Marseille, par lʼA 55 : sortir en direction de Martigues Centre, 1er portail à droite (Parking).

Participation aux frais : 32 euros. Tout règlement doit être libellé à lʼordre de lʼAAMCP et adressé 97 boulevard Malesherbes 75008 PARIS

RÉSERVATION OBLIGATOIRE. PLACES LIMITÉES 

Renseignements : 06 08 31 54 97

PAR OLIVIER DARD.jpg

 

                                                       

dimanche, 22 décembre 2013

A Marseille, en plein centre-ville, une bonne adresse à connaître : la "Brasserie Le Louis XVI" !...

 BRASSERIE LE LOUIS XVI 1.jpg

A cent mètres du métro Castellane (et à peine plus du métro Estrangin...) on est en plein centre-ville, à la lisière même de "l'hyper-centre".

Là s'élevait, il y a peu, un petit square mal entretenu, ayant mal vieilli, et qui, de toutes façons avait été mal conçu : un énorme, antique et affreux transformateur EDF en occupait une bonne part; un immense platane mort, qui avait du être superbe autrefois, aurait forcément fini par tomber un jour ou l'autre, et conférait à l'endroit une tristesse évidente; des grilles, racourcissant l'espace libre, délimitaient de soi-disant plates-bandes de verdures, devenues de vrais dépotoirs au fil du temps, des personnes indélicates y jetant pêle-mêle canettes, sacs poubelles et autres déchets divers et variés : les rats se trouvaient, finalement, plus à leur aise que les riverains dans ce mini square pompeusement appelé "Edmond Rostand" (l'écrivain étant né, en effet, dans la rue qui le longe).

Et, devant ce triste et sale "espace", vieillissait mal, aussi, un vieux bar tabac, au nom affreusement banal, à la clientèle rare, à l'aspect largement plus que défraîchi...

Bref, un endroit tout sauf engageant...

Mais - comme le dit une bonne publicité - "ça, c'était "avant !"

Lire la suite

jeudi, 19 décembre 2013

Marseille : la vidéo de notre Café politique du 14 décembre, avec Antoine de Crémiers : la France existe-t-elle encore ?...


00:00 Publié dans Vidéos | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 08 décembre 2013

NOTRE PROCHAIN CAFE POLITIQUE, A MARSEILLE, AURA LIEU SAMEDI PROCHAIN, 14 DECEMBRE, AVEC ANTOINE DE CREMIERS. VENEZ NOMBREUX !

Café Politique de lafautearousseau

samedi 14 décembre 2013, à 18 h 30

(Accueil à partir de 18 h) 

h-4-2637674-1321280330.jpg

LA FRANCE EXISTE-T-ELLE ENCORE ? 

par Antoine de CREMIERS

Antoine .jpg

Conseiller éditorial de la Nouvelle Revue Universelle

 

LE BOLERO, 30 cours Honoré d’Estienne d’Orves, 13001 Marseille

(ATTENTION ! Nouvelle adresse !)

Entrée libre. Participation sous forme d'une consommation.

Renseignements : 06 08 31 54 97

 Possibilité de dîner sur place, après le Café Politique

lundi, 02 décembre 2013

Prochain Café Actualité d'Aix-en-Provence : Le libéralisme en qestion(s), mardi 3 décembre, à 18h45, au café le Festival, en bas du cours Mirabeau

crise-financiere-2008-himalaya-de-la-connerie-5000-mds_1227876418.jpgÉtatisme-fiscalité confiscatoire-triomphe des lobbies-ayatollahs écolos-dictature des syndicats…

Pain béni que tout cela pour l'opposition libérale qui brandit la bannière de la liberté. Pour beaucoup le libéralisme est la solution.

Pourtant, il est dans l'impasse, et n'est en réalité qu'une idéologie que certains voudraient, de manière aberrante, classé à droite !

Alors il serait temps de redéfinir précisément ce dont il s'agit. Il faut cesser, par paresse souvent, et faute de réflexions, de donner à ce terme des définitions qui lui sont parfaitement étrangères et permettent, derrière le paravent flou de la défense de la liberté, d'affirmer tout et son contraire.

Neuf Cafés dans l'année, chaque premier mardi du mois : les mardis 5 novembre, 3 décembre, 7 janvier, 4 février, 4 mars, 1er avril, 6 mai et 13 juin; à 18h45, Café Le Festival, 67 bis rue Espariat (en bas du Cours Mirabeau, en face de la Rotonde). Renseignements: 06 16 69 74 85.  

samedi, 30 novembre 2013

Marseille : Gérard Leclerc a ouvert notre quatrième Saison de Cafés politiques

Premier Café politique de lafautearousseau, le samedi 23 novembre 2013, avec Gérard Leclerc : La morale laïque de Vincent Peillon.

Gérard Leclerc ayant rappelé, lors de son intervention, des propos qu'il avait tenus lors de ses deux précédents Cafés politiques de 2011 - sur la théorie du genre - et, surtout, sur celui de l'an passé - sur le XVIIIème Siècle et les lumières - nous remettons ici, pour plus de commodité, les liens vers ces deux vidéos : la théorie du Genre (2011), et un tableau du XVIIIème siècle et des Lumières (2012)