Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 09 octobre 2009

CE QUE DIT LE DUC DE VENDÔME (2)

Voici la seconde partie du florilège puisé dans "Un prince français", le livre d'entretiens du duc de Vendôme avec Fabrice MADOUAS.

Vous avez ici les chapitres 7 à 12.


Lire la suite

vendredi, 12 juin 2009

Au 6 octobre!

Mardi 2 juin, le dernier Café Actualité d'Aix-en-Provence a connu un grand succès. Animées par Antoine de CRÉMIERS, les discussions furent passionnantes, notamment sur la réalité de la profondeur et les conséquences de la crise économique.
Ensuite, dix-huit des participants participèrent à un repas amical à la terrasse d'un restaurant voisin. Les échanges durèrent longtemps dans une très bonne ambiance. Tous se promirent de participer activement à la prochaine série de réunions qui reprendra mardi 6 octobre.


Photos-0017.jpg
Photos-0018.jpg

jeudi, 12 mars 2009

Yvan BLOT à Marseille

CIMG0934.JPGLa Fédération Royaliste Provençale à Marseille a reçu Yvan BLOT, le 11 mars pour une remarquable conférence : « Crise économique ou crise de l’Occident ? ».

Haut fonctionnaire, homme politique, ancien député aux parlements français et européen, co-fondateur du Club de l’Horloge, écrivain, il possède une large expérience dans les domaines économiques, politiques et sociaux.

Le but de sa conférence a été de montrer que, au-delà de l’actuelle crise financière et économique dont les causes et les mécanismes sont maintenant bien connus, il existe une...

Lire la suite

mercredi, 25 février 2009

Un site pour le colloque

visucolloque.jpg

Pour avoir tous les renseignements sur le colloque de la R.N., vous pouvez vous connecter au site du colloque.

samedi, 21 février 2009

La crise: Réunion à Marseille

Mercredi 11 mars 2009 à 19 heures

Conférence
Les Arcenaulx, 25, cours d’Estienne d’Orves, 13001 Marseille
Yvan BLOTphoto Yvan Blot.jpg
ancien député, écrivain, enseignant à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris
"Crise économique ou crise de l’Occident ?"
Participation aux frais : 6,00 €, apéritif offert.
Merci de nous signaler votre présence à la conférence, pour l’organisation de l’apéritif
Repas facultatif sur inscription préalable : 28,00 €
Inscriptions souhaitées avant le 7 mars 2009 - Les repas réservés ne seront pas remboursés
Au cours de la soirée, Yvan BLOT signera ses ouvrages


Vous pouvez répondre en téléchargeant le bulletin-réponse ou en vous adressant à:
Fédération Royaliste Provençale - 48, rue Sainte Victoire - 13006 MARSEILLE - Tél. : 04 91 37 41 85 / 06 08 31 54 97

dimanche, 08 février 2009

Les royalistes et la crise

Colloque2009rec.jpg


Ce colloque est placé sous la présidence de Bernard PASCAUD, président de la Restauration Nationale.
Il sera animé par Hilaire de CRÉMIERS, délégué général de la R.N., avec la participation du Professeur Jean François MATTÉI, du Professeur Jean-Baptiste DONNIER, du Professeur Olivier TOURNAFOND, de Maître Jacques TRÉMOLET de VILLERS, d’ Yvan BLOT, de Xavier WALTER, et de Christian WAGNER.

Il aura lieu samedi 21 mars de 10 h à 17 h, à Paris 16e (l'adresse précise sera communiquée à l’inscription).
Tarif colloque : 10 € étudiants : 5 €.

Ce colloque sera suivi d’un dîner: Chez Jenny, 39 boulevard du Temple 75003 Paris. Métro : République. Accueil : 19 h 30. Tarif dîner : 45 €, étudiants : 30 €.

LE BULLETIN D’INSCRIPTION est à demander à La Restauration Nationale 7 rue Constance 75018 Paris
ou à télécharger ici: colloque09.doc
ou sur le site de la R.N.

A retourner au plus tard le 16 mars 2009 accompagné de votre chèque à l’ordre de La Restauration Nationale

mardi, 09 décembre 2008

Le duc de Vendôme: sauvons le dimanche

princejeanvign.jpgDans une intervention télévisée consacrée au pouvoir d’achat des Français, le président de la République a ouvert la porte à une remise en cause du repos dominical. Le gouvernement prépare une évolution législative en ce sens. Alors que la France traverse une crise grave qui appelle des remèdes appropriés, le Prince Jean dénonce ce qui serait une atteinte à l’équilibre de notre société.


Faut-il généraliser le travail le dimanche ? Évidemment non. Et je constate avec bonheur que bon nombre de Français, quelles que soient leurs convictions, quelles que soient leurs responsabilités, se prononcent contre un projet dont les conséquences seraient économiquement et socialement néfastes.

- Économiquement, rien ne permet d’affirmer que cette mesure créera de l’emploi. Il faut redouter, au contraire, qu’elle ne mette en péril les commerces de proximité et de centre-ville, dont beaucoup souffrent déjà de la concurrence de la grande distribution. Il faut aussi redouter que les salariés n’en tirent aucun profit réel et qu’à terme leur pouvoir d’achat n’y gagne rien : tôt ou tard, les entreprises reprendront dans la semaine ce qu’elles auront donné le dimanche.

- Mais surtout cette mesure mettrait en péril l’équilibre des familles, trop négligé par les pouvoirs publics. Elle précipiterait la désagrégation des communautés naturelles et, finalement, de la société en gênant l’organisation d’activités non marchandes essentielles à l’équilibre – et au bonheur – des hommes et des femmes de notre pays : rencontres sportives, manifestations associatives, repas de famille, loisirs culturels, sans omettre les pratiques religieuses.


L’objection que seuls les volontaires pourront travailler le dimanche ne tient pas. Au contraire, les chefs d’entreprise seront incités à privilégier l’embauche de demandeurs d’emploi prêt à travailler le dimanche sur ceux qui ont charge de famille et veulent s’occuper de leurs enfants ce jour-là. C’est la logique économique qui prévaudra sur l’intérêt de la société.


Il existe bien d’autres façons de relancer l’activité économique sans que les Français attachés à leur vie de famille en fassent les frais. Le taux d’occupation des jeunes et des seniors, on le sait, est l’un des plus faibles d’Europe. C’est un gâchis. Voilà un point sur lequel l’Etat doit peser de tout son poids : réformer le système éducatif de sorte que les jeunes convenablement formés qui arrivent sur le marché du travail n’y trouvent pas que des portes closes ; et favoriser l’emploi des « seniors » dont les entreprises se séparent trop souvent après 50 ans alors qu’ils sont à un niveau optimal de compétence et d’expérience.


Mais la question du travail le dimanche – après celle du lundi de Pentecôte – n’est pas seulement une question économique : c’est un choix de civilisation. Ne privons pas les hommes et les femmes de notre pays du droit de se reposer, à l’issue d’une semaine de travail souvent difficile. Ne privons pas les parents et les enfants du bonheur de se retrouver en famille. Ne privons pas les croyants de la faculté de pratiquer leur religion. Ne soumettons pas nos vies à la tyrannie de l’argent-roi et du time is money.

Parce que l’homme est bien plus qu’un consommateur, parce que la vie respecte le travail, mais est aussi bien plus que le travail, sauvons le dimanche.

jeudi, 30 octobre 2008

La crise à Aix-en-Provence

Comme chaque premier mardi du mois, le "Café Actualité" d'Aix-en-Provence 2007082750430801.jpgvous attend mardi 4 novembre de 18h45 à 20h30 au Café "Le Festival", en bas du Cours Mirabeau (salle du premier étage).

Michel MASSON, directeur de la revue "L'Escritoire", animateur du Réseau Regain, présentera le thème:

"LES DESSOUS DE LA CRISE. VERS UN NOUVEL ORDRE MONDIAL?"

Exposé suivi d'un débat.

Entrée libre. Participation sous forme d'une consommation.