Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 23 juillet 2008

La 24ème révision de la Constitution: un viol légal et habituel

27.jpgRoger ANTECH, dans "Nice-Matin" du 22 juillet, trouve que la réforme de la Constitution "a singulièrement manqué (de souffle)" car elle a été précédée par des tractations, des sommations et des oukases". Tout le monde le sait d'autant mieux que les chefs de l'UMP et le président de la République lui-même ont reconnu avoir pratiqué des pressions jusqu'au dernier moment pour obtenir des votes positifs.
Les parlementaires qui ont voté n'étaient pas convaincus de la nécessité de cette réforme. Ainsi, "La Provence" du 21 juillet cite le sentiment du député marseillais Roland BLUM (qui se serait prononcé défavorablement si le principe du référendum pour l'adhésion d'un nouveau pays à l'UE n'avait pas été maintenu): "on a perdu beaucoup d'énergie pour quelques réformettes". Mais, pour Nicolas SARKOZY, cette révision était importante pour marquer son passage à la tête du pays et gouverner comme il l'entend. Roger ANTECH ne l'a pas compris, lui qui écrit aussi: "une Constitution n'est pas un costume taillé sur mesure pour le Président en place".
Depuis de GAULLE, chaque chef de l'Etat a modifié (23 fois en 50 ans avant cette année!) ou interprété à sa façon le texte constitutionnel.
En conséquence, il n'y a pas lieu d'accorder beaucoup d'importance à ce nouveau viol légal.
Plus grave, est le viol de la tradition et de l'âme française depuis deux siècles.

parlement5e-300x248.jpg

jeudi, 12 juin 2008

LE MENSUEL QU'IL FAUT LIRE

logo PM.jpg
Sommaire N° 64 • JUIN 2008

L 'EDITORIAL: Vous avez dit civilisation?

POLITIQUE:
- C'EST A DIRE:
La fin du sabotage des ports français ? Jean-Baptiste d'ALBARET
- ANALYSE: Constitutionaliser l'intérêt national par Hilaire de CRÉMIERS
- IDEES: Chantal DELSOL et l’univers chinois par Xavier WALTER
- DANS LA PRESSE INTERNATIONALE par Paul AUPROT
- CÔTÉ CUISINE La disgrâce du président par Jean de La FAVERIE

pol mag juin 08.jpg
SOCIETE

- ACTUALITE: La crise des lycées par François-Georges DREYFUS
- ZOOM par Kawtar Moutaib
- DÉBAT: REPRÉSENTATIVITÉ SYNDICALE ET DIALOGUE SOCIAL
- La représentativité au secours de la légitimité par Jean-Louis CACCOMO
- La modernisation du dialogue social par Francois RELOUJAC
- LA CHRONIQUE JUDICIAIRE de Jacques TRÉMOLET de VILLERS: Secret d’Etat et droit de grâce régalien
- RELIGION par Philippe BUTERNE
MONDE
- Italie : une révolution silencieuse par Christian WAGNER
- Le rêve européen de la Tunisie par Louis DURTAL
ECONOMIE
- LA TRIBUNE DE JEAN-LOUIS CACCOMO: Liquider mai 68?
- MARCHÉS FINANCIERS: Un défaut évident de réglementation par Henri TESSIER
CIVILISATION
- LES LETTRES par Benoît GOUSSEAU
- LA CAUSERIE LITTÉRAIRE de Philippe SÉNART: Philippe d’HUGUES
- HISTOIRE: Pour en finir avec les mythes de 68 par Hilaire de CRÉMIERS( à compléter avec le dernier Café Actualité)
- Un autre syndicalisme par Yves-Henri ALLARD
- EXPOSITIONS: A Côme, l'embrassement de Vienne par François MICAULT
- BEAUX-ARTS: Camille Claudel par A-L LARDHY
- AVEC OU SANS SUCRE: De la subversion à la perversion par Léon FRANCOEUR
- LE CINÉMA par Benoît GOUSSEAU
- LES ANNONCES DU THEATRE Bruno·Stéphane Chambon, Madeleine Gauthier
- LES BONNES TABLES DE PHILIPPE DE MORGNY
Rédaction et administration: 7 rue Constance - 75018 Paris
Téléphone: 01-42-57-43-22 - http://www.politiquemagazine.fr
Abonnement: 1 an: 65 € - étudiants et chômeurs: 32 €