Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 29 janvier 2010

Le 21 janvier à Marseille (1/3): l'intervention de Jean-Baptiste Donnier.

            Après le moment de grâce de la messe aux Réformés, c'est sur le Vieux-Port que se déroule la deuxième partie de la soirée. Sur ce Lacydon des Grecs de Phocée, où sont comme résumées et condensées nos Racines, et nos vingt-six siècles d'Histoire....

            C'est là que la tribu celte des Salyens a reçu et rencontré les Grecs; là que les Romains de César ont incorporé -un peu rudement...- la Massalie grecque à leur Empire naissant; là que le christianisme est arrivé chez nous pour, d'ici, remonter vers les peuples du Nord; là que se sont manifestées les attentions des Rois pour leur grand port sur la Mediterannée, même si l'histoire des rapports entre le pouvoir royal et Marseille n'a pas toujours été comme un long fleuve tranquille.... 

            A la Nautique, on en plein milieu de ce Vieux-Port, le Lakaydon des Grecs, à un jet de pierre des fleurs de lys de l'écusson de la Mairie, sculpté par Pierre Puget en personne; à un jet de pierre aussi de cette basilique de Saint Victor, où se trouve la fameuse Pierre de Volusianus, et qui fut le centre et le point de départ du monachisme en Occident; à quelques dizaines de mètres de la corne du port antique, et des murailles grecques auxquelles César lui-même a rendu hommage: bref, on est, dans cet endroit, en plein coeur de nos Racines, dont ce lieu chargé d'histoire offre comme un saisissant raccourci, en même temps qu'un résumé complet.

            C'était donc bien l'endroit rêvé pour évoquer le thème choisi pour cette soirée: Retrouver le chemin qui conduit chez nous, un thème inspiré par la phrase de Platon , dans son Philèbe, que cite Jean-François Mattéi dans son ouvrage Le regard vide, essai sur l'épuisement de la culture européenne, dont cette phrase de Platon constitue la dernière ligne...

            Voici le premier exposé de la soirée, par Jean-Baptiste Donnier:

                                                  Repas conférence du 21012010 part 1
                                                  http://www.vimeo.com/8993396

marseille la nautique.jpg

samedi, 23 janvier 2010

Les quatre jours du prince Jean en Provence: plein succès pour la première journée, à Marseille....

                      Cette première journée d'un déplacement en Provence qui en comptera quatre, s'est passée à Marseille, avant que le Prince et son épouse ne se dirigent vers Toulon, où ils passeront les trois jours suivants.

          Elle fut ouverte par une longue réception à la Mairie de Marseille, pendant laquelle le Prince s'est entretenu avec le sénateur-maire, Jean-Claude Gaudin. Ce n'est pas la première fois, du reste, que le Prince est reçu dans cette Mairie, où le même Jean-Claude Gaudin lui avait déjà remis la médaille d'honneur de la Ville (ci dessous).

prince jean gaudin.jpg

 

Marseille: sur le balcon d'honneur de la mairie de Puget, sous le buste de Louis XIV et face à la Bonne Mère, Jean-Claude GAUDIN remet au Prince la médaille de la ville.
Il lui déclare : "Ce sont mes deux sources d'inspiration".


           Cette journée fut ensuite marquée par deux manifestations, complémentaires mais bien séparées, dans le temps et dans l'espace.

           D'abord, la Messe pour Louis XVI et pour toutes les victimes de la Révolution. On sait que, bien loin d'être une nostalgie ou un quelconque rituel obligé - et somme toute assez mécanique - cette Messe est au contraire un acte fort, destiné à marquer l'origine des Totalitarismes et des Génocides modernes. Ce n'est pas pour nous complaire dans un passé révolu que nous organisons chaque année cette manifestation : c'est pour signaler et dater l'origine de nos malheurs, le point de départ de notre décadence, l'origine de nos abaissements.

           C'est aux Réformés, en haut de la Canebière, que nous nous sommes retrouvés, comme il y a trois ans, accueillis de nouveau par le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine. Entre-temps, et pendant deux années consécutives, c'est Monseigneur Ellul qui nous avait chaleureusement reçus dans la basilique du Sacré-Coeur, sur le Prado. Nous avons donné, à chaque fois, le texte des remarquables homélies que les pères Zanotti et Manzano (au Sacré-Coeur) avaient prononçées, pour l'occasion. On lira dans les tout prochains jours le texte de cette deuxième homélie du père Zanotti, prononcée donc, cette fois, devant le prince Jean et la princesse Philoména.

           C'est peu de dire que cette Messe fut un grand moment. La présence du couple princier ajoutait évidemment quelque chose à la cérémonie : l'assistance, largement plus nombreuse que d'habitude, ne s'y est pas trompée, qui a vécu pleinement ce moment, en étant évidemment pénétrée du sens profond de l'acte qui se tenait là.....

cain orgue reformes marseille.jpg

Muet depuis soixante ans, l'orgue des Réformés vient d'être restauré: il a été inauguré le 7 décembre dernier.

Accompagné avec brio par Laurent Friss à la trompette, Jean-Robert Cain y a fait retentir, avec un grand talent, des oeuvres des organistes de Louis XIV: Couperin, Nivers, Marchand, Clérembeault....

           Il faut être reconnaissants à Jean-Robert Cain, à l'orgue et à Laurent Friss, à la trompette, pour ce qu'ils ont apporté à cette cérémonie, dont ils ont puissamment rehaussé l'éclat. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que Laurent Friss était avec nous, puisqu'il était déjà là, dans cette même église des Réformés, il y a trois ans, le 21 janvier....

           Après la Messe - qui débuta à 18h30 - la deuxième partie de la soirée était prévue au pavillon flottant de la Société nautique, sur le Vieux-Port (ci dessous). Il s'agissait d'un repas-conférence, autour du prince et de la princesse, au cours duquel les intervenants devaient illustrer l'idée suivante : Après deux siècles de révolutions, retrouver le chemin qui conduit chez nous.....

             C'était la deuxième fois en deux mois que le Prince venait à Marseille : il était aux Arcenaulx -mais sans son épouse - le 13 novembre dernier, pour la présentation-dédicace d'Un Prince français.Or il y avait presque un tiers de participants en plus, cette fois-ci, par rapport au repas-conférence des Arcenaulx: C'est un signe indéniable que le message du prince passe, et que, disons-le aussi, la personne du prince, et le couple qu'il forme avec Philoména, passe également : il suffit de voir l'accueil qui a été réservé à la princesse Philoména et au prince Gaston de France, que l'on découvrait, pour la premlière fois à Marseille, à cette occasion....

marseille la nautique.jpg

Sur le Lacydon des Grecs, hôtes des Salyens, 26 siècles d'Histoire, et nos Racines: celtes, grecques, romaines, chrétiennes, royales....

              On aura reconnu, évidemment, dans l'intitulé du thème de la soirée, Après deux siècles de révolutions, retrouver le chemin qui conduit chez nous....., la phrase du Philèbe, de Platon, que cite Jean-François Mattéi dans son Regard vide, et qui clôture justement cette réflexion de haut vol, dont elle constitue les derniers mots, la dernière ligne.

            Jean-Baptiste Donnier, qui nous a habitués à l'excellence, devait ouvrir magistralement la soirée, suivi par Jean-François Mattéi, qui reprenait - entre autres...- le très beau texte de Camus sur l'assassinat du roi-prêtre. Le prince Jean se chargeant de conclure, en résumant le sens profond des réflexions de cette soirée, et en insistant sur le temps long dont disposent les rois, qui permet la continuité des efforts et la réalisation des grands desseins, patiemment construits sur la durée....

            Vous aurez très bientôt, grâce à Paul, la possibilité de visionner la vidéo de cette soirée (Messe et repas-conférence), qu'il serait vain et fastidieux de vouloir résumer ici. Cette vidéo vous permettra d'en mesurer toute la profondeur et l'intérêt, et d'avoir une petite idée du succès complet qu'elle a été, à tous points de vue...

            Voilà. Le prince était là, et maintenant ils est parti pour Toulon, où un programme fort consistant et fort intéressant lui a été préparé par les Toulonnais, dont bien sûr nous vous rendrons compte également dans les prochains jours. Il reste l'essentiel: la satisfaction d'avoir bien oeuvré, avec lui et autour de lui, pour la Cause qui est la nôtre, et qui est celle de la France, tout simplement.

            Le Prince trace son sillon. Il le fait avec sérieux et sérénité. Il va de l'avant, et il est, lui, dans le domaine du politique, dans son ordre, le chemin qui ramène chez nous.

            A ce titre, il mérite d'être secondé et suivi, tout simplement....   

prince jean bapteme.jpg

C'était la première fois que l'on voyait à Marseille la princesse Philoména et le prince Gaston de France....

dimanche, 17 janvier 2010

Pour préparer notre soirée du 21 Janvier... (1/3).

            "Un 21 janvier d'exception" disions-nous, dès le 13 novembre dernier, dès la fin de la soirée de présentation dédicace d'Un prince français.

             C'était notre souhait. C'était aussi notre intuition: or ce pari est en train de prendre forme. Les réservations pour le repas-conférence, à la Nautique, continuent d'arriver en nombre. Et les promesses de participation à la Messe des Réformés aussi. 

            Que chacun redouble donc d'efforts: après notre premiere réussite du 13 novembre, avec le Prince Jean, il faut que cette soirée du 21 -comme elle promet de l'être- soit encore plus brillante, et marque significativement les esprits par un indéniable succès.

            Mais cela dépend aussi de vous....

            Voici quelques recommandations pratiques, et quelques informations générales, concernant la soirée....

marseille la nautique.jpg

Le pavillon flottant de la Nautique, lieu symbolique et prestigieux....

Lire la suite

mercredi, 25 février 2009

Un site pour le colloque

visucolloque.jpg

Pour avoir tous les renseignements sur le colloque de la R.N., vous pouvez vous connecter au site du colloque.

dimanche, 08 février 2009

Les royalistes et la crise

Colloque2009rec.jpg


Ce colloque est placé sous la présidence de Bernard PASCAUD, président de la Restauration Nationale.
Il sera animé par Hilaire de CRÉMIERS, délégué général de la R.N., avec la participation du Professeur Jean François MATTÉI, du Professeur Jean-Baptiste DONNIER, du Professeur Olivier TOURNAFOND, de Maître Jacques TRÉMOLET de VILLERS, d’ Yvan BLOT, de Xavier WALTER, et de Christian WAGNER.

Il aura lieu samedi 21 mars de 10 h à 17 h, à Paris 16e (l'adresse précise sera communiquée à l’inscription).
Tarif colloque : 10 € étudiants : 5 €.

Ce colloque sera suivi d’un dîner: Chez Jenny, 39 boulevard du Temple 75003 Paris. Métro : République. Accueil : 19 h 30. Tarif dîner : 45 €, étudiants : 30 €.

LE BULLETIN D’INSCRIPTION est à demander à La Restauration Nationale 7 rue Constance 75018 Paris
ou à télécharger ici: colloque09.doc
ou sur le site de la R.N.

A retourner au plus tard le 16 mars 2009 accompagné de votre chèque à l’ordre de La Restauration Nationale

lundi, 05 janvier 2009

Le 21 janvier à Marseille

Mercredi 21 janvier 2009, 216ème anniversaire du 21 janvier 1793
MESSE CÉLÉBRÉE PAR MGR JEAN-PIERRE ELLUL
à la mémoire du Roi Louis XVI et des victimes de la Révolution

en l’église du Sacré-Coeur à 19 h - 81, avenue du Prado - 13008 Marseille

Avec chants grégoriens, orgues et trompette.
Philippe GUEIT à l’orgue - Laurent FRISS à la trompette
Choral du Veilleur (BACH) - Lascia ch’io pianga (HAENDEL) - Trumpet Voluntary (PURCELL).

21-01-09.jpg


La messe sera suivie d'un
Repas-conférence à l’hôtel Holiday Inn,
103, avenue du Prado, 13008 MARSEILLE, à 20 h 15,
avec:
- Chantal DELSOL, membre de l’Institut
- Jean-Baptiste DONNIER, professeur des Universités
- Jean-François MATTEI, de l’Institut Universitaire de France
Le mal contemporain : recherche des sources

Prix: 32,00 € - Inscriptions souhaitées avant le 19 janvier 2009 - Les repas réservés ne seront pas remboursés
Fédération Royaliste Provençale - 48, rue Sainte Victoire - 13006 MARSEILLE - Tél. : 04 91 37 41 85 / 06 08 31 54 97

mardi, 02 septembre 2008

"Tenons serré le lien" le 27 septembre à St Rémy et à Maillane

« Tenons serré le lien qui nous tient réunis
avec les Pères de notre esprit et de notre goût »

Charles MAURRAS - Préface d’Anthinéa (1942)

C’est dans cet esprit que la rentrée de la Fédération Royaliste Provençale s’effectuera samedi 27 septembre à Maillane et Saint Rémy, après plusieurs mois d’une activité essentiellement consacrée à une présence quotidienne sur Internet pour toucher un public nouveau et plus large, au moyen de nos deux blogs(« Fédération Royaliste Provençale » et « lafautearousseau »).
Les commémorations de tous ordres sont devenues monnaie courante mais elles sont presque toujours dirigées contre la France, contre son honneur ou son histoire.
A l’inverse, les royalistes provençaux ont choisi, pour leur rentrée de septembre, de « tenir serré » le lien particulier qui les unit naturellement à Charles MAURRAS, grand provençal et patriote français.
Il ne s’agit pas simplement de conserver un souvenir mais plutôt, comme nous essayons de le faire quotidiennement, de prolonger la pensée, l’action, l’oeuvre intellectuelle et politique de Charles MAURRAS.

Mau de 3-4.jpg

Lire la suite

vendredi, 25 juillet 2008

Lectures d'été (3): "La "Nouvelle Revue Universelle"

Le n°12 de la "Nouvelle Revue Universelle" vient de paraître. La lecture de cette publication de très haute tenue, dont le directeur de publication est Hilaire de CRÉMIERS et le directeur délégué Christian WAGNER, est une saine occupation pour les vacances.

NRU n°12.jpg



Sommaire:

A nos lecteurs LA NRU
La bonne démocratie : une démocratie limitée ? YVAN BLOT
Mai 58-Mai 68, une crise de civilisation laissée sans réponse BERNARD PASCAUD
La ligne culturelle BENOÎT GOUSSEAU
Deux cents ans, ça suffit ! CLAUDE FOUQUET
La famille dans la culture juridique européenne JEAN-BAPTISTE DONNIER
Société traditionnelle et responsabilités familiales : la collectivité beaufortaine au XVII° siècle ODILE WALTER
Une diplomatie convulsive GILLES VARANGE
France, Europe, monde ... XAVIER WALTER
Vent de crise au Tibet X.W.
Les émeutes au Tibet, illustration probable des crises urbaines à venir DAVID MASCRÉ
La « Question du Darfour » FABIENNE MONCLAR
« Un canard déjà décapité » HENRI BUTTIN
Ephémérides royaux PAUL DE THEVRAY
Critiques et commentaires PIERRE DE MEUSE, G.V.

La Nouvelle Revue Universelle: 7 rue Constance - 75018 - Paris - Tel: 01-42-57-43-22