Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 06 septembre 2007

Le triangle médias, argent, politique (2)

Notre pays reçoit la Coupe du Monde de rugby. D'ores et déjà, le grand vainqueur en est connu: Bernard LAPORTE. Quel que soit le résultat du XV de France, le sélectionneur est assuré d'entrer au gouvernement. Cas unique dans l'histoire constitutionnelle française, l'annonce de sa nomination au poste de secrétaire d'Etat à la Jeunesse et aux Sports a eu lieu le 19 juin pour n'être effective qu'en fin octobre, après la compétition.
Bernard LAPORTE sera ainsi récompensé, pas spécialement pour avoir créé une bonne équipe, mais pour avoir su accompagner la professionnalisation de ce sport. A l'imitation du football, les salaires des joueurs augmentent de plus en plus. Des mercenaires vont d'une équipe à l'autre. Des grandes entreprises y investissent (Michelin à Clermont, les laboratoires Fabre à Castres). Nous sommes au temps du rugby-spectacle, du rugby-paillettes alors que subsiste encore dans les têtes l'aura du rugby des villages et de ses valeurs. LAPORTE a su bien utiliser les médias pour que ce changement, si favorable aux puissances d'argent, s'opère tout en douceur. Il méritera son strapontin gouvernemental.

jeudi, 21 juin 2007

DÉCEPTION ET TENSION

“Déception et tension”, voilà les sentiments qui prévalent à l’annonce de la composition du nouveau gouvernement FILLON. S’agit-il des militants de gauche qui se rendent compte que la droite sarkozienne attire certains de ses éléments? S’agit-il des Français qui ont voté SARKOZY pour avoir un gouvernement franchement de droite et chez qui l’ouverture ne passe pas? Pas du tout. Ces réactions sont, d’après “La Provence” du 20 juin, celles des élus UMP de Marseille. MUSELIER, TEISSIER, BLUM auraient bien apprécié un poste ministériel. Leurs arguments? Ils ne mettent pas en avant d’éventuelles grandes qualités mais ils disent que leur présence peut orienter des mannes financières vers Marseille. Surtout, les Marseillais ayant élu 6 députés UMP sur les 8 de la ville, ils méritent une récompense.
eafc57e0e4bf08cb12b738e6b43e69d3.jpg

Lire la suite