Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 14 septembre 2008

Faut-il appeler la HALDE?

Le voyage de Benoît XVI en France montre qu'avoir fréquenté une bonne école religieuse d'Aix ne donne pas forcément de la sympathie pour l'Eglise catholique. Caroline FOUREST en est l'illustration.

Lire la suite

jeudi, 06 mars 2008

le nouveau "Politique Magazine"

720352650.jpg

EDITORIAL: Nos usines à la casse?
POLITIQUE
C'EST A DIRE: Enseignement de l’économie: l’entreprise, voilà l’ennemi! Jean-Bapt;ste d'ALBARET
ANALYSE: La majesté de l'Etat. Hilaire de CRÉMIERS
TRIBUNE: L'Europe mérite la vérité. Jean d'Orléans, duc de VENDÔME
DANS LA PRESSE INTERNATIONALE Paul AUPROT
CÔTÉ CUISINE: Cantonales, l’élection oubliée. Jean de LA FAVERIE
LES LlVRES: Dictionnaire du communisme. Yvan BLOT
HUMEUR: Délire de faciès. Léon FRANCOEUR
EUROPE: Au service du grand commerce? François RELOUJAC

SOCIÉTÉ
LA CHRONIQUE JUDICIAIRE: Sur trois arrêtés de février. Jacques TRÉMOLET de VILLERS
Banlieues: le coeur du problèmc. Kawtar MOUTAÏB
RELIGION: Gabriel FONSAC

MONDE
EN COUVERTURE: Le Kosovo arraché à la Serbie. Pire qu’un crime, une faute... Gilles VARANGE
ACTUALITÉ: Italie: le puzzle impossible. L. DURTAL

ÉCONOMIE
LA TRIBUNE DE JEAN~LOUIS CACCOMO: Distribution et production de richesses
ÉCONOMIE ANALYSE: Il y a réforme et réforme. Christian WAGNER
MARCHES FINANCIERS: La bombe a fini par éclater à retardement. Henri Tessier
ENTREPRISE: Alstom met le turbo.

CIVILISATION
PORTRAIT Jean Clair, que sont les musées devenus? Benoît GOUSSEAU
LETTRES: La consolation du rire. Henry BONNIER
LA CAUSERIE LITTÉRAIRE de Philippe SÉNART
IDÉES La Révolution: un tout! Yvan BLOT
ÉCRITS D'HISTOIRE: Tout examen est interdit. Xavier Walter
EXPOSITIONS: De Vincenzo Vela à Cuno Amiet.François MICAULT
Alexandre Charpentier, artisan de l’Art Nouveau. Raphaël de GISLAIN
CINÉMA:EmirKusturica:Promets~moi. B. GOUSSEAU.
MUSIQUE: L'art et la foi de Joseph-Ermend Bonnal. Damien TOP
LES BONNES TABLES de Philippe de MORGNY
PATRIMOINE: Des églises et des ruines R.G. Raphaël de GISLAIN

Rédaction et administration:
7 rue Constance - 75018 Paris
Téléphone: 01-42-57-43-22
http://www.politiquemagazine.fr
Abonnement:
1 an: 65 €
étudiants et chômeurs: 32 €

Pour vous faire connaître "Politique Magazine", un ancien numéro peut vous être envoyé gratuitement sur simple demande à la FRP

mercredi, 10 octobre 2007

la basilique de Reims a 1000 ans : quelle signification pour la France ?

8262a1879efe812d806ff6b0bfb23294.jpgAUCUNE si l'on en juge par l'echo entièrement nul de la célébration du millénaire dans les medias français : aucun article sur cet événement culturel majeur ! Les seuls à s'y pencher sont des membres de la blogosphère catholique (exemple ici).

Pourtant, ce lieu de mémoire est un élément essentiel de l'identité française, là où le sacre a été donné à des dizaines de rois de France, ayant oeuvré pour la construction et le renforcement de la nation française.

Ce manque d'intérêt prouve l'immense vide à combler dans les esprits pour donner une réelle identité aux membres de la nation (préalable à tout discussion sur le bien commun) ; mais cela montre aussi la vacuité des décisions prises par l'actuel gouvernement qui parle d'identité par le biais d'un ministère (celui de l'immigration - sic !) et d'un projet de loi sur l'immigration. Que vaut cela sans le souvenir du passé, sans l'évocation d'où l'on vient ? La monarchie est exclue de l'actualité alors qu'elle est le pilier de l'identité nationale… La France a-t-elle les medias et le gouvernement qu'elle mérite ?

P. S. : Patrice de PLUNKETT souligne le devoir d'espoir de ce millénaire.

Article écrit par Franfil

mercredi, 05 septembre 2007

Le triangle médias, argent, politique (1)

Les mauvais coups ont souvent lieu en été, pour passer inaperçus, quand les préoccupations sont le soleil et la plage.
Ainsi, c’est le 13 août que Lagardère a vendu pour 160 millions d’euros au groupe Hersant Média ses publications du Sud de la France (“La Provence”, “Var-Matin”, “Nice-Matin”, “La Corse”, Marseille Plus” et “Marseille hebdo”). Ces journaux évitent ainsi de tomber aux mains d’un fonds d’investissement canadien ou d’un groupe britannique de médias qui s’étaient déclarés intéressés.
Mais il est désolant de lire, le 15 août,sous la plume de Stéphane Duhamel, PDG de “La Provence”: “les principes d’indépendance rédactionnelle, de respect de toutes les sensibilités, d’expression de toutes les proximités, et d’écoute permanente de nos lecteurs sont ainsi aujourd’hui réaffirmés”. Ces mots sont bons mais, soyons réalistes, si Hersant (ou tout autre groupe) achète des journaux, il ne le fait pas pour défendre des grands principes mais pour faire fructifier ses investissements.
Les milieux médiatiques, financiers et politiques ont des accointances de plus en plus marquées, allant même jusqu’à des rapprochements très intimes (dernier exemple: la liaison entre François Hollande et une journaliste de “Paris-Match”). Nous sommes dans la logique républicaine: les politiciens, pour être élus, ont besoin des médias et ceux-ci appartiennent à des financiers qui veulent avant tout gagner de l’argent. Alors, inutile de se cacher derrière des grands mots.

ee7b386b3e66130f2c2bb70bae5c7431.jpg