Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 03 septembre 2012

Mardi, mercredi et jeudi : le récit, la vidéo et nos commentaires sur la journée d'hommage à Charles Maurras, "chez lui", dans sa ville et dans son jardin....

       Disons-le tout de suite : une aussi belle journée, aussi parfaitement maîtrisée et 'tenue" de bout en bout, et qui a procuré un contentement aussi vif qu'unanime chez les participants, cela ne s'organise pas en un jour : il a fallu, pour atteindre ce beau résultat, de longues semaines, et même de longs mois, à Nicole Maurras, à Dominique Paoli, à Philippe Kaminski, c'est-à-dire à l'A.A.M.C.P. (Association des Amis de la Maison du Chemin de Paradis).

       Dominique Paoli a eu l'amabilité de remercier la FRP (Fédération Royaliste Provençale) et ses responsables pour leur contribution au succès de cette journée. Les Provençaux, en effet, ont été fiers et heureux de l'assister, à chaque fois qu'elle les a sollicités, et de l'aider - elle-même ou Nicole Maurras - dans la mesure de leurs moyens. 

        C'est donc d'abord, et surtout, à Nicole Maurras et à Dominique Paoli que doivent s'adresser les félicitations et les remerciements, et même la gratitude, pour nous avoir offert une si belle journée d'amitié, qui fut - on va le voir - et pour copier le mot de Proust, "une cure d'altitude mentale"... 

    12C -.jpg

 (Rappel : pour découvrir le Jardin de Charles Maurras, au Chemin de Paradis, nous vous proposons cet album de 95 photos, paru dans Lafautearousseau : Une visite chez Charles Maurras)

 

lundi, 08 octobre 2007

DEUX RÉUNIONS IMPORTANTES POUR COMMENCER L'ANNÉE

-ROQUEVAIRE ET MARTIGUES:
Très agréable après-midi, samedi 29 septembre, avec d’abord un petit hommage sur le caveau familial des MAURRAS à Roquevaire, puis avec une visite très enrichissante dans le Chemin de Paradis à Martigues. François DAVIN expliqua brillamment tout le sens des éléments du jardin conçu par le maître de l’Action Française. Remercions aussi le docteur NAVARRANNE pour sa participation active.
Les nombreux participants, certains venant de Toulon et Nice, apprécièrent également l’ambiance chaleureuse et militante de l’apéritif pris dans le vieux Martigues.

b5d52fa57e4751de80cb2bb474478d78.jpg

-AIX-EN-PROVENCE:
Reprise à Aix-en-Provence du « CAFÉ ACTUALITÉ » (chaque 1er mardi du mois au café Festival, en bas du cours Mirabeau)
Mardi 2 octobre, Michel MASSON, directeur de la revue “L’Escritoire”, a parlé du Travail, nature, vertus et rôle du travail, passé de la glorification à l'époque de la lutte des classes à la dévaluation d'aujourd'hui, mais notion que Sarkozy dit vouloir remettre à l’honneur.
Les différents sens et expressions au cours des siècles furent évoqués
Michel MASSON résume lui-même: Travailler plus pour « être » plus.
Le débat a par ailleurs conduit les participants à des discussions sur des questions très actuelles, en particulier autour du rôle et du poids des syndicats.
Rendez-vous prochain: mardi 6 novembre. Renseignements: 06-16-69-74-85.

dimanche, 16 septembre 2007

F.R.P. : LES ROYALISTES PROVENÇAUX AVEC MAURRAS

« Tenons serré le lien qui nous tient réunis
  avec les Pères de notre esprit et de notre goût »
 Charles MAURRAS - Préface d’Anthinéa  (1942)

C’est dans cet esprit que la rentrée de la Fédération Royaliste Provençale s’effectuera le samedi 29 septembre à Roquevaire, Martigues et Marseille.
Les commémorations de tous ordres sont devenues monnaie courante mais elles sont presque toujours dirigées contre la France, contre son honneur ou son histoire.
A l’inverse, les royalistes provençaux ont choisi, pour leur rentrée de septembre, de « tenir serré » le lien particulier qui les unit naturellement à Charles MAURRAS, grand provençal et patriote français.  
Il ne s’agit pas simplement de conserver un souvenir mais plutôt, comme nous essayons de le faire quotidiennement, de prolonger la pensée, l’action, l’œuvre intellectuelle et politique de Charles MAURRAS. 
Au cours de sa vie, MAURRAS avait coutume, chaque automne, de venir se recueillir sur la tombe de MISTRAL, à Maillane, puis de Léon DAUDET, à Saint Rémy, de Monseigneur PENON, son maître du Collège Catholique d’Aix, à Simiane, et de ses parents, à Roquevaire, où il est lui-même enterré. Ainsi maintenait-il serré le lien qui l’unissait à sa famille, aux maîtres et amis de son esprit, à la terre provençale elle-même.
Après sa mort, quelques-uns ont poursuivi cette tradition, autour de Maurice PUJO, puis de Georges CALZANT, de Jacques et Nicole MAURRAS, de Xavier VALLAT, de Pierre et Nicole CHAUVET. Ces compagnons de Charles MAURRAS et les jeunes gens des nouvelles générations qui se joignaient à eux, honoraient et maintenaient sa mémoire, mais surtout, ils prolongeaient son œuvre et poursuivaient le projet national et royal qui est le nôtre.
 
PROGRAMME (SAMEDI 29 SEPTEMBRE 2007) :
 
A 15 HEURES, A ROQUEVAIRE :
 
Les dirigeants de la F.R.P. et tous ceux qui voudront les accompagner fleuriront la tombe de Charles MAURRAS et évoqueront brièvement sa mémoire.   
 
A 17 HEURES PRECISES, A MARTIGUES :
 

d647ea6a2cfc15bed86570bfdaf8a7ab.jpg

Visite commentée du jardin de la maison de MAURRAS, au Chemin de Paradis.
Cette bastide est l'un des plus anciens bâtiments civils de Martigues.
Elle a été la demeure de Charles Maurras qui en a dessiné le jardin.
Elle tient dans sa vie et dans son œuvre littéraire une place essentielle, dont le « Mur des Fastes » est un saisissant symbole.
(Adresse : 22, chemin de Paradis).
 
Après cette visite, la F.R.P. invite les participants à un apéritif, dans le vieux Martigues (offert).