Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 28 janvier 2010

Café politique d'Aix-en-Provence: Monarchie: Utopie ou Réalisme ?.....

            La société française semble perdre ses repères. On se questionne sur l'identité nationale. L'immigration apporte des coutumes auxquelles la laïcité ne sait pas quoi opposer. L'idéologie de la modernité s'écroule, tout comme l'économie libérale.

            Il est temps de réfléchir et de poser les questions de fond en dehors des carcans idéologiques vieillots.

            Ainsi, Antoine de CRÉMIERS vous propose, dans le cadre du Café Actualité d'Aix-en-Provence, un débat sur:

            MONARCHIE: UTOPIE OU RÉALISME ?

            Le mardi 2 février à 18 h 45 au Café Le Festival, en bas du Cours Mirabeau (salle du premier étage).

            Entrée libre. Participation sous forme d'une consommation.

            Les Cafés Actualités ont lieu le premier mardi de chaque mois.

penseur.jpg

vendredi, 09 octobre 2009

CE QUE DIT LE DUC DE VENDÔME (2)

Voici la seconde partie du florilège puisé dans "Un prince français", le livre d'entretiens du duc de Vendôme avec Fabrice MADOUAS.

Vous avez ici les chapitres 7 à 12.


Lire la suite

mercredi, 16 juillet 2008

Image de Montréal

Le récent voyage du Prince JEAN, duc de VENDÔME, au QUÉBEC, va prochainement faire l'objet d'un compte-rendu sur le site Gens de France.
En attendant, nous publions une photo prise sur le balcon d'où le général DE GAULLE lança son fameux "Vive le Québec libre!". Le prince est à côté du maire de Montréal Gérald TREMBLAY et de Hilaire de CRÉMIERS.

DSC_0117.JPG

samedi, 12 juillet 2008

UNE FRANCE RASSURANTE ET PROSPÈRE?: le constat du duc de Vendôme

Le quotidien "Le Monde" a publié dans son édition du 7 juin un article intitulé : « Monarchies européennes, rassurantes et prospères ». A la suite de cette parution, le Duc de Vendôme a adressé au "Monde" un courrier, qui est paru sur le site Gens de France et dont voici la teneur :

C’est avec un grand intérêt que j’ai lu l’article que vous avez consacré aux monarchies européennes dans "Le Monde" du 7 juin.
Prince Jean - RRB.jpg
« Rassurantes et prospères », dites-vous, et vous avez raison : rois et reines assurent à leurs pays la stabilité nécessaire à la prospérité de leurs compatriotes. Peut-on en dire autant de la France ?

Rassurante ? Les Français n’ont jamais eu l’humeur aussi sombre. L’euro grignote leur pouvoir d’achat, attaqué par l’augmentation de l’essence et des produits alimentaires. Les parents s’inquiètent pour leurs enfants : l’école de la République n’assure plus la promotion sociale qu’elle promettait à leurs aînés. Les Français craignent surtout de voir la France disparaître dans un ensemble européen géré par une bureaucratie sans âme.

Prospère ? La croissance reste atone, le déficit commercial se creuse, la dette s’accroît. Nos entrepreneurs sont pourtant dynamiques, nos salariés productifs, mais le trop-plein de lois et le poids des taxes découragent leurs initiatives. Il suffirait pourtant de peu de choses pour que les Français retrouvent confiance. Déjà, qu’ils soient écoutés, ou bien, par exemple, qu’on ne leur fasse pas dire oui quand ils ont dit non. Surtout, qu’on leur parle de leur pays, de son histoire, qui est grande et dont ils doivent être fiers, et de leur avenir qui le sera si nous restons fidèles à ce que nous sommes. Il suffirait d’avoir pour la France une vision, qui fait aujourd’hui défaut. Les choses pourraient-elles changer ? Aux Français de le dire. Les peuples ont souvent plus de sagesse que ceux qui les gouvernent. La réponse des Irlandais sur le traité de Lisbonne prouve que tout est possible quand on rend la parole aux peuples.

Jean de France, duc de Vendôme

lundi, 25 février 2008

Allez voir Gens de France

693d8a11aa53187207631a392df95d10.gif


Le site de l'association Gens de France, présidée par le prince Jean, est complement refait. Plus clair, plus agréable, il s'enrichira de nouvelles rubriques et de nouveaux articles. Visitez-le et transmettez le lien autour de vous : http://www.gensdefrance.fr/

vendredi, 05 octobre 2007

EADS et le Petit Prince

Dans "La Provence" de jeudi 4 octobre, Philippe LARUE rappelle que EADS est le lointain héritier de Latécoère et d'autres anciens conquérants du ciel. Il supplie: "Reviens SAINT-EXUPÉRY, ils sont devenus fous d'argent!".
En effet, si l'enquête en cours le prouve vraiment, les cadres dirigeants de la société qui construit Airbus n'ont pensé qu'à s'enrichir plutôt que régler les difficultés du groupe. Ils ont "abandonné le Petit Prince dans le désert, avant de passer leurs ordres de bourse".
Mais nous sommes dans une société qui veut le rendement rapide, qui privilégie le court terme, et qui oublie l'intérêt commun. Les institutions politiques en sont l'exemple, elles qui divisent les Français en clans électoraux en conflit permanent. En économie comme en politique, la France a besoin d'une autorité indépendante et d'une grande hauteur de vue.

b40d8d5f08b40a3a151cbd3136f39d5e.jpg

samedi, 29 septembre 2007

ON TRAVAILLE A AIX-EN-PROVENCE

RENDEZ-VOUS MARDI 2 OCTOBRE A AIX-EN-PROVENCE

Le rendez-vous mensuel de “L’ACTUALITE EN QUESTION” reprend mardi 2 octobre à 18 h 45.

Le thème en sera:
LE TRAVAIL REVIENT
par Michel MASSON,
directeur de la revue "L'Escritoire"69114c0f0b83671e96ddb0b9c2f21952.jpg

ATTENTION: le lieu a changé. La réunion a lieu au Café “Le Festival” , en bas du Cours Mirabeau.

Renseignements: 06-16-69-74-85

vendredi, 31 août 2007

LE CLINQUANT ET LE POINT FIXE

Toutes les chaînes de télévision nous montrent jusqu’à l’écœurement des émissions à la gloire de la princesse DIANA, décédée voici dix ans. Elles entretiennent ainsi un mythe qui a singulièrement pâli au Royaume-Uni, le pays pourtant le plus directement concerné.
Dans ses dernières années d’existence, l’ex-princesse de Galles avait hyper-médiatisé ses querelles avec la famille royale. Et les circonstances de sa mort avaient semblé ajouter un discrédit total à la monarchie britannique. Mais l’émotion est retombée et les efforts de Mohammed Al-Fayed, le richissime père du dernier amant de lady DI, pour faire croire à un assassinat politique sont tombés à l’eau. Les Anglais sont revenus à la réalité. La popularité de la reine Elisabeth et du prince Charles sont à leur zénith. Après le clinquant médiatique et émotionnel, ils sont revenus à la Couronne, point fixe de leur identité. Une leçon à retenir.
(voir notre note du 6/11/2006 sur le film "The Queen" qui a contribué à ce retour au réel)