Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 21 mars 2008

L'AMBIGUÎTÉ DES ÉLECTIONS

"La vague rose se brise sur GAUDIN", titrait l'édition marseillaise de "20 minutes" lundi 17 mars. "La Provence" du même jour constatait: "Une vague rose déferle sur la France sauf dans le sud". Existerait-il une particularité électorale dans le Midi?

Lire la suite

samedi, 15 mars 2008

Elections municipales: un problème pour choisir?

Au sujet des élections municipales, Michel FROMENTOUX rappelle ce qu'écrivait Charles MAURRAS dans "L'Action Française" du 20 mai 1929:


«Parisiens et provinciaux doivent voter, et bien voter. Quant à savoir où est le bien, chacun dans son canton est mieux à même de le dire que n'importe quel comité parisien. Faire de la politique quand il le faut; s'en garder, en garder les autres partout où cela est possible, élire le plus grand nombre possible d'honnêtes gens pour la garde et le maintien de la police locale et des deniers publics; se rallier à tout ce qui combat effectivement l'influence de sans-patrie et les gaspillages de l'étatisme municipal, ce sont les principes fondamentaux.»


467404872.jpg

Certains pourraient penser que nous rejoignons ici la position du MODEM qui s'allie avec les uns ou les autres selon les conditions locales. Ce serait une bonne chose si ce positionnement s'effectuait pour le bien de la commune. En réalité, les disciples de François BAYROU ne cherchent qu'à obtenir des places et se vendent au plus offrant. C'est dans la logique du système. Les royalistes ne jouent pas à des jeux si pitoyables.


samedi, 23 février 2008

Gaudin, Guerini ou Povinelli?

L'écart se resserre entre les candidats à la mairie de Marseille, nous apprend le sondage paru dans "La Provence" du 22 février qui donne 50% à chaque liste au deuxième tour.

Lire la suite