Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 13 décembre 2006

LE CHOIX DU PATRON

Ce texte a été écrit par Michel ROCARD dans le numéro de novembre 2006 de la revue « Enjeux-les échos » :
« Je commence à penser que ce principe [l’élection du président de la République au suffrage universel] devient dangereux. Pour deux raisons. D’abord, quand le système médiatique en arrive à dominer le système politique au point de choisir le calendrier, de sélectionner les candidats et de choisir les sujets de débat –ce dont on parle, et surtout ce dont on ne parle pas-, la porte est ouverte à toutes les dérives. Ensuite, l’accès à la télévision est gratuit. Ce prurit de notre système égalitaire a pour résultat (…) de faire des petits candidats (…) les grands bénéficiaires du système.
Par conséquent, notre élection présidentielle n’est plus à titre principal le choix du patron, mais l’étalonnage de l’influence de tout courant politique qui prétend réunir plus de 2 % des suffrages. L’accès au second tour est désormais réservé à celui des chefs de coalition dont le corps électoral est le moins éclaté.(...). La France joue donc le choix du patron aux dés. C’est ultradangereux »