Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 27 juin 2008

Programme d'avenir

Lors du banquet du 29 mars 2008, qui clôturait la journée du colloque de la Restauration Nationale, Bernard PASCAUD, président de la R. N., a défini la ligne de notre mouvement.

Le 21 mars 1908 commençait la grande aventure journalistique, intellectuelle et politique de "L'Action Française" quotidienne. C'était il y a cent ans. Elle n'était, au vrai, qu'une étape nouvelle de l'oeuvre entreprise quelques années auparavant par un homme de génie, brûlant d'un amour passionné de la France et qui, en dépit de sa jeunesse et d'un contexte politique, culturel, institutionnel et même religieux défavorable, avait discerné quelles pouvaient être les clés du changement politique, condition d'un redressement français : le ralliement à la monarchie. Cet homme, c'est évidemment Charles MAURRAS.
Bien que son oeuvre n'ait pas encore abouti, elle n'est pas morte avec lui. D'autant qu'elle a réussi ce qui est le plus rare : avoir raison, avoir compris les mécanismes de ce qui tue et de ce qui fait vivre, avoir saisi les lois politiques du salut temporel de la France, discerné les conditions de son harmonie sociale et tracé un chemin français possible dans le concert des nations. Toute l'histoire du XXe siècle français atteste de la rectitude de jugement et de pensée de nos maîtres.

Lire la suite

lundi, 02 juin 2008

Le mai 68 des royalistes

Dans le flot de publications médiocres "commémorant" les "événements" de mai 1968, peu de mentions évoquent l'action des royalistes. Celle-ci a pourtant été importante et originale. Le professeur (et militant) Jean-Philippe CHAUVIN a eu la bonne idée de prononcer récemment à Versailles une conférence sur "Les royalistes en mai 68".