Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 16 octobre 2009

Le prince Jean à la télévision

 


showfield.jpg

Les 9 et 16 octobre, sur la Chaîne de télévision Histoire, le prince Jean de France était invité avec Max Gallo, Jean-Christian Petitfils et Jean-François Colosimo dans l'émission "Historiquement show" présentée par Michel FIELD. Le thème commun aux deux parties était "Royauté et république".

Vous pouvez les visionner ci-dessous.

 

 

jeudi, 08 octobre 2009

Ce que dit le duc de Vendôme (1)

Dans le livre du prince Jean, de très nombreuses phrases seraient à retenir. Nous vous présentons simplement ici quelques extraits classés selon les chapitres de "Un prince français". Ce florilège vient d'être publié dans la Lettre n°17 de l'association Gens de France.

Voici d'abord les citations issues des six premiers chapitres.

Lire la suite

lundi, 05 janvier 2009

Le 21 janvier à Marseille

Mercredi 21 janvier 2009, 216ème anniversaire du 21 janvier 1793
MESSE CÉLÉBRÉE PAR MGR JEAN-PIERRE ELLUL
à la mémoire du Roi Louis XVI et des victimes de la Révolution

en l’église du Sacré-Coeur à 19 h - 81, avenue du Prado - 13008 Marseille

Avec chants grégoriens, orgues et trompette.
Philippe GUEIT à l’orgue - Laurent FRISS à la trompette
Choral du Veilleur (BACH) - Lascia ch’io pianga (HAENDEL) - Trumpet Voluntary (PURCELL).

21-01-09.jpg


La messe sera suivie d'un
Repas-conférence à l’hôtel Holiday Inn,
103, avenue du Prado, 13008 MARSEILLE, à 20 h 15,
avec:
- Chantal DELSOL, membre de l’Institut
- Jean-Baptiste DONNIER, professeur des Universités
- Jean-François MATTEI, de l’Institut Universitaire de France
Le mal contemporain : recherche des sources

Prix: 32,00 € - Inscriptions souhaitées avant le 19 janvier 2009 - Les repas réservés ne seront pas remboursés
Fédération Royaliste Provençale - 48, rue Sainte Victoire - 13006 MARSEILLE - Tél. : 04 91 37 41 85 / 06 08 31 54 97

dimanche, 06 janvier 2008

Le jour de Jeanne

Si Jeanne d'Arc est célébrée en mai, sa naissance a eu lieu le 6 janvier 1412.
3779aedea3bfefe43c9b5fd99bf1dbf6.jpegEn ce début d'année 2008, nous pouvons réfléchir aux leçons tirées de son action, comme Charles MAURRAS le fit dans un article publié le 8 mai 1927 dont nous reproduisons ci-dessous quelques extraits.
"En menant le Dauphin au sacre, en revêtant des consécrations catholiques un roi jusque-là contesté, en laissant de côté toute action guerrière, toute action patriotique autre que ce voyage à Reims, elle assurait la possibilité ultérieure d'une action permanente, cohérente, personnelle, héréditaire, traditionnelle, en un mot véritablement souveraine au point supérieur de l'Etat. Par cette préséance donnée au calcul dynastique sur l'œuvre militaire, par ce véritable politique d'abord, la sainte héroïne de l'Histoire de France n'a-t-elle pas donné une leçon d'activité méthodique?


Elle n'ameute pas les paysans de son village: elle va trouver le seigneur du pays. Encore se garde-t-elle de le convier à lever la jeunesse de Bar et des provinces voisines (...) Point de chef, point de peuple; point de Roi, point de France. Comme il n'y a pas de roi, elle en fera un. Elle ne le créera pas de rien; elle ne rêvera ni de nouvelle dynastie, ni de dictature féodale ou cabochienne, mais ira au Dauphin et n'aura de cesse qu'il ne soit devenu ou redevenu Roi."

mercredi, 02 janvier 2008

LE PROCHAIN 21 JANVIER

208c6ac17d2ffc179f3132774371fac1.jpg

A Marseille, Lundi 21 janvier 2008
à l’occasion du 215ème anniversaire du 21 janvier 1793
MESSE
célébrée par Mgr Jean-Pierre ELLUL
à la mémoire du Roi Louis XVI et des victimes de la Révolution
en l’église du Sacré-Cœur à 19 h
81, avenue du Prado - 13008 Marseille
Avec chants grégoriens, orgues et trompette.
- Christophe GUIDA à l’orgue
- Jean-Marc RIGOLI à la trompette
Deux marches de TELEMANN - Choral du Veilleur de BACH - Wassermusik de HAENDEL

REPAS-CONFÉRENCE
à l’hôtel Holiday Inn,
103, avenue du Prado, 13008 MARSEILLE, à 20 h 15
avec la participation de:
- Hilaire de CREMIERS, directeur de "Politique Magazine",
- Christian ATIAS, professeur des Universités,
- Jean-François MATTEI, professeur à l’Institut Universitaire de France,
sur le thème :
L’exécution de Louis XVI : mort d’une famille !
La fin d’un peuple ? Le déclin d’une civilisation ?

(Prix du repas : 31,00 €)
Inscriptions souhaitées avant le 18 janvier 2007.
Les repas réservés ne seront pas remboursés.

S'inscrire auprès de la Fédération Royaliste Provençale - 30, rue Thérésa - 13007 MARSEILLE - Tél. : 06 09 53 52 59

3fef7ba6107b876c65c50ecdedb0075a.jpg

dimanche, 16 décembre 2007

Et Charles X?

Vu également, sous la signature de Dominique Menou, dans le Courrier des lecteurs du "Figaro Magazine" du samedi 15 décembre:
"Je lis que M. Estrosi souhaite le retour en France des cendres de Napoléon III et de sa famille, qui reposent aujourd'hui à Farnborough. N'oubliez pas dans votre générosité les cendres du dernier roi de France, Charles X, qui repose avec les siens aux confins de l'Italie et de la Slovénie. Une place avec ses frères à Saint-Denis serait sans doute la plus adéquate..."
Note de la FRP: si Charles x a eu le titre de roi de France, le dernier descendant de Hugues Capet à avoir régné dans notre pays est Louis-Philippe avec le titre de roi des Français.

mardi, 24 juillet 2007

AFGHANISTAN: LE ROI OU LE DESORDRE

Lundi 23 juillet, a été annoncé officiellement le décès du dernier roi d'Afghanistan.
2718ac3d2fdf6bba8ad2e68408ec5883.jpgNé en 1914, éduqué en France, Mohammed Zaher Shah monta sur le trône d’Afghanistan à 19 ans après l’assassinat de son père. Il permit à son pays de se développer et de s’ouvrir au modernisme, jusqu’au coup d’Etat de 1973 qui entraîna ensuite l’invasion soviétique et la guerre civile. Exilé à Rome, il rentra en 2001, à la chute des talibans. Il convoqua l’Assemblée traditionnelle des notables, permettant le redémarrage de l’administration et la rédaction de la nouvelle Constitution. Mais les protecteurs américains refusèrent sa remontée au trône, l’empêchant ainsi de remplir le rôle d’arbitre incontesté et de conciliateur qui aurait peut-être pu éviter les déchirements actuels. La Constitution lui donna le titre de “Père de la patrie” et les Afghans le respectèrent jusqu’à la fin.

dimanche, 22 juillet 2007

MARSEILLE AURA SA GRANDE MOSQUÉE

C'est fait, c'est décidé, c'est voté par le conseil municipal de lundi 16 juillet: Marseille aura bien sa grande mosquée.
Cette délibération fait suite à une première adoptée voici un an mais qui avait été annulée par le tribunal administratif, sous le motif de "loyer trop bas " (300 € par an pour une construction de 2.500 mètres carrés sur un terrain de 8.600 m2 sur les anciens abattoirs du quartier St Louis). Ce loyer sera désormais annuellement de 24.000 euros.
M. GAUDIN justifie ce vote par l'existence de 200.000 musulmans à Marseille, soit près du quart de la population. Même si ce chiffre ne correspond à rien de solide (les recensements sur base ethnique ou religieuse sont interdits), la forte présence de l'islam à Marseille est une réalité. Le maire de Marseille pense qu'il est juste que chaque religion ait son lieu de culte.c21a84f09e70da3256cfb6154d96a415.jpg
C'est au nom de la laïcité que les adversaires du projet veulent de nouveau faire appel aux juges, en déclarant: "Nous irons jusqu'au bout de notre raisonnement pour faire respecter le droit laïque". Ils ont peut-être raison de vouloir utiliser toutes les ficelles de la légalité mais la laïcité n'est pas la solution-mir
acle. Elle place sur le même pied la religion (le catholicisme) qui fait partie de notre identité nationale car intimement liée à la fondation et à l'originalité de notre pays et une religion nouvelle venue. Elle ne peut arriver à préserver l'identité nationale. Nous ne devons pas nous contenter de bricoler. Nous devons combattre cette laïcité qui continue à être néfaste pour la religion catholique. Nous devons donc combattre la République.
Comme l'a écrit Benoît GOUSSEAU dans Politique Magazine en décembre 2002: "La Démocratie ne résoudra pas le problème des rapports entre l'Islam et la France. Alors, quel principe politique permettrait à des Français musulmans de vivre une authentique francité? Quelle légitimité nationale s'imposerait à eux? Quelle souveraineté naturelle et incarnée permettrait à des musulmans de respecter la France comme la mère possible de leur destin?".
Pour nous, ce ne peut être qu'un prince chrétien, incarnant les principes fondateurs de la nation, gage de paix, d'unité et de pérennité.